CINEY

Pas de vent pour l’inauguration

Une inauguration ne peut se passer de coupure de ruban.

Une inauguration ne peut se passer de coupure de ruban.

-EdA

Terminées en mars, réceptionnées en juillet et inaugurées en septembre, les six éoliennes de Sovet-Achêne attendent le vent.

Depuis leur mise en route, les six éoliennes du parc de Sovet-Achêne sont assez souvent à l’arrêt. Terminées en mars dernier, elles ont été réceptionnées, en juillet. Un laps de temps, dit-on du côté de chez Kyotech, le partenaire de SPE-Luminus (les deux propriétaires des éoliennes) où le vent n’a pas été abondant. À moins de dix kilomètres-heure, les pales restent immobiles. La situation des machines joue aussi un rôle, on a pu le vérifier, à l’occasion de l’inauguration officielle du parc. On ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 87 des 453 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?