ENERGIE

Le trottoir écologique illumine Bruxelles

A l’occasion de la semaine européenne de l’énergie durable, la ville de Toulouse promeut son "trottoir intelligent" à Bruxelles.

Marcher pour illuminer les rues de la ville, c’est désormais possible. La preuve avec le "trottoir intelligent".

Conçu en France mais inspiré d’une expérience néerlandaise similaire, ce trottoir high-tech transforme une partie de l’énergie déployée par les passants pour alimenter les réverbères à leds reliés au réseau. "On récupère l’énergie mécanique des gens grâce à des dalles podo-électriques qui, par l’intermédiaire de générateurs spécifiques, convertissent leurs pas en énergie électriqueé", explique Alexandre Marciel, adjoint au maire de Toulouse, là où ont déjà été testées une vingtaine de ces dalles miracles.

Installé sur la place du Luxembourg à Bruxelles dans le cadre de la semaine européenne de l'énergie durable, le "trottoir intelligent" peut ainsi assurer l'éclairage des réverbères durant toute la nuit. "Avec les dalles uniquement, on peut compter emmagasiner trois à quatre heures d'électricité par jour, estime Alexandre Marciel, le porteur de ce projet pilote. Comme ce n'est pas assez, on a ajouté des bordures photovoltaïques qui récupèrent l'énergie solaire." De quoi permettre aux passants d'y voir plus clair toute la nuit.

Objectif écologique

À 1000 euros la dalle podo-électrique, les concepteurs français espèrent étendre leur projet dans le monde entier. "Même si le coût de ce trottoir peut paraître élevé, il faut se rendre compte que le coût total d'un réverbère - tranchée et câblage compris - approche les 8000 euros, détaille Laurent Villerouge, le patron de la société qui finance le projet. En sachant cela, le trottoir intelligent est plus avantageux, que ce soit au niveau économique ou au niveau de l'impact carbone." Car forcément l'objectif premier est bel et bien écologique.^

"Ce que nous souhaitons avant tout, c'est que chaque pays puisse produire localement son trottoir intelligent", avoue Laurent Villerouge. Histoire justement d'éviter des transports extrêmement polluants.

Et si pour l'instant les Français doivent encore peaufiner leur prototype, notamment en ce qui concerne le stockage de l'électricité sur le long terme, le "trottoir intelligent" constitue une alternative intéressante pour la planète. "Avec ce genre de projet, on prouve qu'on n'est plus dans l'utopie. On démontre qu'il est possible de recycler des énergies non utilisées jusqu'ici pour en faire de l'électricité pour tous. C'est l'avenir." Affaire à suivre.