POLITIQUE

La biographie de Daniel Ducarme

En 1999, Daniel Ducarme devient président du PRL
En 1999, Daniel Ducarme devient président du PRL-Belga
Ce matin, le MR a publié une biographie de Daniel Ducarme dont la carrière politique débute au début des années 70. C'est la version officielle. Une biographie nourrie qui botte en touche cette petite vacherie qu'avait prononcé Jean Gol en son temps: "Ducarme, il ira loin, son bagage est léger". En 2006, lorsqu'il sort "Ducarme règle ses compte", Daniel Ducarme dit avec une pointe d'ironie: "Au bout du compte, mon parcours n'est quand même pas trop mauvais. Et je me suis battu, je n'ai pas fait preuve de légèreté". Une réplique qui faisait écho à une phrase de Louis Michel prononcée lors des déboires de Daniel Ducarme avec le fisc, Louis Michel ayant stigmatisé la "légèreté d'artiste" de l'ancien maïeur de Thuin.

Né à Liège le 8 mars 1954, Daniel DUCARME était diplômé (Assistant social – spécialisation en développement communautaire) de l’Institut Supérieur d’Etudes Sociales de l’Etat, à Bruxelles. Marié, il était père de quatre enfants. Attaché au service jeunesse du Bureau de presse et d’information de la Commission des Communautés européennes pour la Belgique de 1970 à 1976, il participe aux opérations d’information européenne en milieux scolaire, associatif et socioprofessionnel.

Daniel DUCARME entame sa carrière politique en 1974 en étant  élu Président national des Etudiants libéraux de Belgique. Il organisat le premier Congrès des étudiants libéraux européens. Il devient ensuite l’administrateur-délégué du Centre Social des Organisations de Jeunesses Libérales et siège au Conseil de la Jeunesse d’Expression Française du Ministère de la Culture Française.

En 1976, il devient le collaborateur européen de la présidence du PLPW, exercée à l’époque par André DAMSEAUX, dont il est l’assistant parlementaire au Parlement Européen. Il participe à la création de la Fédération des Partis Libéraux, Démocrates et Réformateurs de l’Europe. A la fondation du PRLW réunissant les libéraux wallons et des responsables du Rassemblement Wallon, il assure le secrétariat de la Commission de Conciliation et d’Arbitrage du parti présidée par le Ministre d’Etat Jean REY et représente le PRLW à la Commission du Programme de la Fédération européenne des partis libéraux pour les premières élections européennes.


En 1979, Daniel DUCARME participe à sa première campagne électorale et devient membre suppléant du Parlement européen. Président de la Fédération du PRL de l’arrondissement de THUIN, il reste en fonction à la présidence nationale du PRL lorsque Jean GOL en est élu Président (Parti Réformateur Libéral, élargi aux libéraux de Bruxelles). Avec Louis MICHEL, il rédige «Le Défi Vert», consacré au devenir des régions rurales et agricoles, et mène campagne sur ce thème en Wallonie.

En 1980, il dirige l’antenne PRL-PVV auprès du ministère de l’Agriculture et des Classes moyennes lors de la participation libérale au gouvernement Martens III. Daniel DUCARME est élu député de l’arrondissement de Thuin en novembre 1981 et préside le groupe PRL au Parlement de la Communauté française Wallonie-Bruxelles. Il est élu conseiller communal de la Ville de Thuin en 1982. De 1982 à 1985, il préside l’Institut des Radio-Eléments de Fleurus (Charleroi).

En 1984, premier suppléant lors des élections européennes, il est appelé à siéger au Parlement européen où il exerce la Première Vice-présidence de la Commission de la Politique régionale, des Transports et de l’Aménagement du territoire. Réélu député national en octobre 1985, il quitte le Parlement européen et est nommé Ministre de l’Environnement et de l’Agriculture de la Région wallonne, fonction qu’il occupe jusqu’en février 1988. Le PRL dans l’opposition, Daniel DUCARME devient chef de groupe au Parlement de la Région Wallonne. En décembre 1989 un tandem composé d'Antoine Duquesne et de Daniel Ducarme prend les rênes du parti jusqu'en février 1992 et prend en charge les affaires communautaires et régionales, l’agriculture, l’Europe et l’organisation du parti. Il devient bourgmestre de la Ville de Thuin le 1er janvier 1989.

DE 1992 à 1995, il est Vice-président de la Chambre des Représentants et préside la Commission de l’Economie et de la Recherche Scientifique. Il est réélu bourgmestre de Thuin le 1er janvier 1995 et élu député wallon le 21 mai 1995.

De 1995 à 1999, Daniel DUCARME préside à nouveau le groupe PRL-FDF au Parlement de la Communauté française Wallonie – Bruxelles. Il est élu aux élections européennes du 13 juin 1999 à la tête de la liste PRL-FDF-MCC. Député européen, Daniel DUCARME est élu questeur du Parlement européen

En juillet 1999, le PRL au gouvernement, il assure l’intérim de la Présidence du PRL et est élu Président au suffrage universel des membres le 20 novembre 1999. En mai 2000, il quitte ses fonctions en Hainaut - Daniel DUCARME a présidé l’Intercommunale de Développement du Sud-Hainaut (INTERSUD) et fut Vice-président de l’Intercommunale d’Electricité du Hainaut (I.E.H.) - pour se consacrer à la mise en œuvre du Mouvement Réformateur en devenir et rejoint Bruxelles.

Il est élu conseiller communal de Schaerbeek en octobre 2000 et participe à la mise en place de la nouvelle majorité communale en réunissant le PRL et le FDF dans une même coalition. Il décide de ne pas prendre de fonction d’Echevin et devient le chef du groupe PRL-FDF au conseil communal de Schaerbeek.

Le 28 avril 2001, il assume l’intérim de la Présidence de la Fédération PRL FDF MCC en remplacement de Louis Michel, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères.

De 2000 à 2002, Daniel DUCARME préside la Conférence du Renouveau Institutionnel pour Bruxelles créée par les accords gouvernementaux régionaux de juillet 1999 qui aboutit aux accords du «Lombard-Lambermont» comportant des modifications institutionnelles et un refinancement de Bruxelles. Il participe à la rationalisation des intercommunales de l’eau et préside à la création de l’Intercommunale Bruxelloise d’Assainissement (IBrA).

Le 28 janvier 2002, Daniel DUCARME est nommé Ministre d’Etat par le Roi.

Le 24 mars 2002 à Bruxelles, sous la présidence de Daniel DUCARME, la Fédération PRL-FDF-MCC opère sa mutation et devient le Mouvement Réformateur (MR). En lançant l'”Appel aux Réformateurs”, Daniel DUCARME devient le président fondateur du Mouvement Réformateur.

A Rochefort, le 1er septembre 2002, le MR adopte «Le Manifeste des Réformateurs» pour ceux «qui croient qu'il n'y a pas de fatalité face aux transformations de plus en plus rapides qui affectent notre société et notre quotidien ; à ceux qui croient en un mouvement qui transcende les confessions philosophiques et religieuses ainsi que les origines culturelles, un mouvement qui dépasse les clivages et les tensions entre classes sociales, un mouvement qui refuse les attachements politiques à un passé figé mais qui s'ouvre à la citoyenneté politique».

En 2003, Daniel DUCARME est élu député de Bruxelles, le MR gagnant un siège supplémentaire dans l’arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde.

Le 6 juin 2003 Daniel DUCARME a prêté serment comme Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale et comme Ministre des Arts, des Lettres et de l’Audiovisuel à la Communauté Française.

Le 12 février 2004, Daniel DUCARME a démissionné de ses fonctions ministérielles suite à la divulgation d’un litige d’ordre strictement privé avec l’Administration fiscale afin de régler ce problème en toute liberté et de ne pas créer d’incidence sur l’exercice de ses responsabilités. Il est redevenu à ce moment député de Bruxelles. Ayant obtenu gain de cause en 2005 suite à des recours introduits dès 2000, il a repris ses activités politiques.

Le 13 mars 2006, Didier REYNDERS, Vice-premier Ministre, Ministre des Finances et Président du Mouvement Réformateur, a officiellement chargé Daniel DUCARME du dossier des Belges de l’Etranger et de relations extérieures.

Le 13 janvier 2007, Daniel DUCARME a été élu Président du Mouvement Réformateur International (MRI) et sera réélu député fédéral à la Chambre pour l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde lors des élections législatives fédérales du 10 juin 2007. Il sera également durant cette législature, membre de la délégation parlementaire belge de l’UEO et du Conseil de l’Europe. En mai 2010, Daniel DUCARME a été nommé Vice-Président honoraire de la Chambre des Représentants et bourgmestre honoraire de la Ville de Thuin.

Durant sa carrière politique, Daniel DUCARME a rédigé plusieurs ouvrages :«Du Grain à Moudre», en 1995, «Entretiens pour l’Europe», en 1999 et «Daniel Ducarme règle ses comptes. Entretiens avec Pascal Vrebos», en 2006.

Daniel DUCARME était également Chevalier de l’Ordre de la Pléiade et Commandeur de l’Ordre de Léopold.