CYCLISME

Le Tour de France 2019 partira de Bruxelles pour Eddy Merckx: «Un hommage qui fait énormément plaisir»

Le Tour de France 2019 partira de Bruxelles pour Eddy Merckx: «Un hommage qui fait énormément plaisir»

«Le parcours passe par des endroits où j’ai vécu et où j’ai pris mon premier maillot», s’est réjoui Merckx, ce mardi, lors de la présentation du Grand Départ. «C’est un hommage qui fait énormément plaisir.» Photo News

En 1969, Eddy Merckx remportait le premier de ses cinq Tour de France. Cinquante ans plus tard, le ‘Cannibale’ recevra un bel hommage de la part de la Grande Boucle: la 106e édition partira le 6 juillet 2019 de Bruxelles, où elle restera pendant deux jours.

+ LIRE AUSSI | Le détail des étapes

2019 marquera aussi le 100e anniversaire de l’apparition du maillot jaune. Merckx en a endossé 96 tout au long de sa carrière. Le premier, c’était en 1969, à l’issue d’un contre-la-montre par équipes chez lui, à Woluwe-Saint-Pierre. Trois semaines plus tard, il décrochait sa première victoire dans la Grande Boucle. Le Tour de France ne pouvait pas passer à côté de ce double anniversaire.

«C’est un hommage qui me fait énormément plaisir», a confié Eddy Merckx, qui a reçu une «standing ovation» lors de la présentation du Grand Départ, mardi aux musées royaux. «Le Tour 1969 est le plus beau souvenir de ma carrière. Il y avait trente ans qu’un Belge n’avait pas gagné le Tour (Sylvère Maes en 1939, ndl). C’était un rêve d’enfant qui se réalisait. Même si j’ai plein de bons souvenirs de cette édition, le plus beau moment reste celui où je passe la ligne d’arrivée finale à Vincennes. Le Tour est magique.»

La première étape se disputera entre la Grand Place et le Palais de Laeken, avec un passage sur le Mur de Grammont en début de course. Le lendemain, place à un contre-la-montre par équipes de 28 km. «C’est un beau parcours», estime Merckx. «Je ne suis pas intervenu dans sa préparation. Il passe par des endroits où j’ai vécu et où j’ai pris mon premier maillot. Je peux être un homme heureux. Avoir deux étapes, c’est tant mieux pour Bruxelles. Il y avait longtemps, depuis 1958, qu’elle ne recevait pas un Grand Départ. C’est mérité. Ce sera une belle fête, j’en suis sûr. Une étape était arrivée ici en 2010. C’est un souvenir déjà lointain, mais il reste agréable», sourit le ‘Cannibale’.

La présence d’Eddy Merckx au Grand Départ du Tour a semblé un moment en péril en raison de problèmes liés à l’organisation des Tours du Qatar et d’Oman. Mais le champion était bien présent, mardi, lors de la présentation. «Vis-à-vis des autorités bruxelloises et de Christian Prudhomme, c’était important que je sois là pour l’hommage qui m’est rendu.»