CYCLISME

Tour de France 2019: le détail des étapes bruxelloises dévoilé

Tour de France 2019: le détail des étapes bruxelloises dévoilé

Eddy Merckx et Christian Prudhomme sont fiers de présenter les deux premières étapes du Tour 2019. BELGA

On en sait plus sur le Grand Départ du Tour de France 2019. La première étape reliera les deux Palais royaux via un détour par Charleroi. La seconde verra le peloton disputer un contre-la-montre par équipes sur les grands boulevards. Voilà les premiers détails.

La Ville de Bruxelles et l’organisateur ASO ont dévoilé les parcours des deux premières étapes du Tour de France 2019. Pour rappel, la course partira de Bruxelles dans deux ans pour fêter la première victoire d’Eddy Merckx dans le Tour en 1969, il y aura pile 50 ans.

 

 

 

 

La première étape, prévue le samedi 6 juillet 2019, sera comme escompté une étape en ligne. D’une longueur de 192km, elle s’élancera de la place des Palais, aux abords du Parc de Bruxelles où sera dressé le Village Départ.

Le peloton s’ébrouera ensuite via le départ réel qui sera donné à Molenbeek. Puis direction Anderlecht pour quitter Bruxelles vers Ninove, Grammont et son Mur, le Bosberg mythique du Tour des Flandres, Enghien, Braine-le-Comte et Charleroi via un détour par le plan incliné de Ronquières.

Le retour vers Bruxelles s’amorcera via un secteur pavé de 2km à Thiméon. Puis les plaines de la Bataille de Waterloo et son lion, Overijse et Tervueren. Le peloton pénétrera à nouveau dans la capitale par l’avenue de Tervueren à Woluwe-Saint-Pierre, puis sous le Cinquantenaire par le tunnel pour traverser le quartier des institutions européennes. Ensuite les équipes suivront la Petite Ceinture via le Botanique, Rogier et le bvd Albert II pour gagner Laeken et contourner l’église Notre-Dame.

S’ensuivra sans doute un sprint, puisque le directeur technique du Tour Thierry Gouvenou annonce que les équipes de sprinters «ne devraient pas avoir trop de mal à contrôler la course». L’arrivée sera jugée devant le Palais de Laeken au sein du parc, après un faux-plat de 2km le long du canalet une dernière ligne droite de plus de 350m sur de larges avenues, ce qui devrait assurer la sécurité des coureurs.

 

 

La seconde étape, le dimanche 7 juillet 2019, condensera ses 28km dans Bruxelles, qui deviendra le terrain de jeu parfait pour la chorégraphie du contre-la-montre par équipes.

Le départ se donnera aussi place des Palais pour orienter les casques profilés vers le Cinquantenaire, le rond-point Montgomery, le parc de la Woluwe puis les communes d’Auderghem et Watermael-Boitsfort via boulevard du Souverain et avenue Roosevelt. Ensuite, les teams s’engouffreront dans le Bois de La Cambre et se dirigeront vers Etterbeek via les bvd Général Jacques et Louis Schmidt.

Après un second passage à Montgomery, escale à Woluwe-Saint-Lambert via Brandt Wihtlock avant de monter vers le Heysel par Schaerbeek, les avenues de Madrid et du Gros Tilleul, le bvd du Centenaire et l’Atomium, où le chrono s’arrêtera.

Thierry Gouvenou estime que le parcours, «truffé de faux plats», exigera une grande coordination des équipes et «pourrait déjà occasionner un changement de leader». Réponse le 7 juillet 2019 au soir.

Merckx ne pouvait pas snober cet hommage

 

 

Un moment en froid avec ASO (la société qui organise le Tour), en raison de problèmes liés à l’organisation des Tours du Qatar et d’Oman, Merckx avait menacé de bouder le grand départ du Tour 2019.

Mais «par amitié pour Christian Prudhomme» et parce qu’il «ne peut snober cet hommage qui lui est rendu», le quintuple vainqueur du Tour est revenu à de meilleurs sentiments et sera bien présent.

 

 

Ce grand départ sera aussi l’occasion de célébrer le maillot jaune, la tunique la plus convoitée du cyclisme, dont on fêtera le centenaire de la création en 2019.

Bruxelles avait déjà accueilli le départ du Tour en 1958.

Selon le bourgmestre Philippe Close, les autorités bruxelloises ont débloqué un budget de cinq millions d’euros pour accueillir un événement qui devrait rassembler un million de personnes.

(AFP)