FOOTBALL

Alassane Diallo obtient gain de cause en appel face à Eupen

Alassane Diallo obtient gain de cause en appel face à Eupen

Alassane DIallo en novembre 2013, lors de son passage à Eupen. L.P.R.-imagesports.be

Produit du projet Aspire Football Dreams, Alassane Diallo avait vite tourné le dos à l’AS Eupen. L’affaire a été évoquée devant les tribunaux.

L’ex-médian malien de l’AS Eupen Alassane Diallo a obtenu gain cause devant la Cour d’appel de Liège lundi. Le jeune footballeur, 22 ans, qui avait rompu son contrat en 2014 avec Eupen, avait été condamné par le Tribunal de travail de Liège, en octobre 2016, a payé des dommages au club germanophone d’un montant de plus de 300.000 euros.

Alassane Diallo avait décidé de casser unilatéralement, durant l’été 2014, son contrat avec Eupen (qui courait jusqu’en 2017), alors en D2, justifiant l’attitude du club germanophone comme suffisamment grave, qui selon lui, l’empêchait d’être transféré. Peu après, le Malien avait été recruté par le Standard qui l’avait directement prêté à Westerlo, où il n’a jamais su s’imposer.

Eupen avait été en justice pour rupture abusive de contrat et avait obtenu gain de cause auprès du Tribunal du travail de Liège qui obligeait le joueur à verser 319368 euros de dommages et intérêts à son ancien employeur.

La Cour d’appel de Liège a estimé le recours introduit par les défenseurs de Diallo comme recevable et fondé et a cassé l’arrêt du tribunal du travail.

Alassane Diallo joue pour l’heure à Ujpest, en Hongrie.