Liège

La Citadelle a décidé de fermer son Centre pour enfants Infirmes Moteurs Cérébraux

La Citadelle a décidé de fermer son Centre pour enfants Infirmes Moteurs Cérébraux

EdA.

Le conseil d'administration du CHR de la Citadelle a décidé de fermer le Centre pour enfants Infirmes Moteurs Cérébraux (CIMC) pour cause de déficit et de vétusté.

 Le PTB, groupe d'opposition au conseil communal de Liège, demande au CA de l'hôpital liégeois de revenir sur sa décision. "La décision de fermeture est inacceptable. Le conseil d'administration invoque l'argument de la rentabilité. Mais comment est-ce possible de mettre la rentabilité au-dessus de tout, y compris le droit le plus élémentaire pour un enfant handicapé d'être suivi et accompagné?, s'insurge Sophie Lecron, cheffe de groupe PTB au conseil communal de Liège.

Une quarantaine d'enfants y sont suivis par une équipe de rééducateurs et de thérapeutes. Ce centre, situé sur le quai de Wallonie, est un bâtiment appartenant à la ville de Liège. "L'une des raisons avancées par le CA de la Citadelle pour justifier la fermeture du centre, c'est que la Ville refuse d'y investir l'argent nécessaire. Si ce bâtiment n'est pas aux normes, la Ville n'a qu'à prendre ses responsabilités et le rénover ou mettre à disposition de la Citadelle un autre bâtiment", poursuit la cheffe de groupe PTB.

Le déficit serait lié aux mesures d'économie prises au niveau fédéral. Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB, interpellera la ministre de la Santé, Maggie De Block, sur "les conséquences des mesures budgétaires que le gouvernement est en train de prendre au mépris des droits les plus élémentaires".