Un recul du commerce mondial

Les perroquets et les oiseaux chanteurs sont les principales victimes de ces trafics. apalkov – stock.adobe.com

Depuis l’interdiction européenne, le commerce mondial d’oiseaux sauvages a drastiquement diminué (– 90%)