Une réunion de conciliation qui rend l'espoir aux travailleurs de 3M à Nivelles

Une réunion de conciliation avec la direction de 3M, demandée par les syndicats, a eu lieu jeudi sur fond de fermeture annoncée du site de Nivelles. Celui-ci emploie 107 personnes et la direction de 3M avait annoncé en juin dernier son intention de cesser les activités sur place. Estimant que les discussions entamées dans le cadre de la loi Renault n'avancent plus, les syndicats ont demandé cette conciliation et jugent que le résultat est positif: la direction s'est engagée à continuer des discussions avec de potentiels repreneurs. Les travailleurs vont donc "libérer" les commandes.

Depuis la semaine dernière, le personnel a repris le travail dans l'entreprise après quelques jours de grève, mais ne laissait toujours pas sortir les commandes, afin de maintenir la pression sur la direction. Dès jeudi matin, en signe de bonne volonté de la part des travailleurs, les livraisons vont reprendre.

"C'est un pas que nous faisons parce que de son côté, l'entreprise s'est engagée à collaborer avec la Sogepa pour vraiment explorer les pistes d'une reprise du site. D'après ce que nous savons, il y a deux repreneurs potentiels. Par ailleurs, les discussions sur le plan social en cas de fermeture de l'usine vont continuer puisque à ce stade, même si le maintien de l'activité est notre priorité, il faut envisager les deux possibilités", indique le permanent CSC-Metea, Lahoucine Ourhibel.

Une nouvelle réunion entre les syndicats et la direction de 3M Nivelles est prévue le 28 novembre.