DIABLES ROUGES

VIDÉOS | D’Adamo à Stromae: ces hymnes qui ont rythmé l’histoire des Diables rouges

VIDÉOS | D’Adamo à Stromae: ces hymnes qui ont rythmé l’histoire des Diables rouges

Belga

Il y a l’incontournable: «E Viva Mexico!» du Grand Jojo. Il y a les controversés: Stromae, Damso… Et puis, il y a l’engagé: «Jouez au ballon» d’Adamo. Coup d’oeil (et d’oreille) sur quelques hymnes qui ont rythmé l’histoire de notre équipe nationale.

Mondial 1986 – Le Grand Jojo – «E Viva Mexico!»

En 1986, c’est Le Grand Jojo qui accompagne la formidable aventure des Diables rouges au Mexique, avec «E viva Mexico!»

Un tube planétaire, toujours chanté dans les stades de foot…

Mondial 1994 – Salavatore Adamo – «Jouer au ballon»

C’est sans aucun doute le titre le plus engagé composé pour notre équipe nationale de football: «Jouez au ballon», par Salvatore Adamo avec la complicité de Franco Seminara, scandé pour la Coupe du monde 1994 aux États-Unis.

Extraits (unitaristes!) choisis: «C’est un tout petit petit pays qui nous donne pourtant bien du souci. Petit pays que certains grands malins ont voulu réduire à deux fois rien […] Mais la seule chose qui tourne rond c’est quand on y joue au ballon, alors les Flamands, les Wallons, s’entendent comme des larrons […] Jouez au ballon, jouez au ballon, chaussez vos crampons, messieurs les ministres, tirez les leçons, changez de registre». La suite en musique:

Euro 2000 – Nuno Resende – «Allez, allez, allez»

Si Nuno Resende est surtout connu pour avoir participé à plusieurs comédies musicales à succès dont «Mozar, l’opéra rock», le chanteur belge a également connu son petit succès dans les stades de foot grâce à la chanson «Allez, allez, allez».

Hymne officiel des Diables rouges lors de l’Euro 2000, la chanson se classera n°36 du box-office belge.

Mondial 2014 – Stromae – «Ta fête»

Stromae souhaitait que «Ta fête» soit l’hymne des Diables rouges pour la Coupe du monde au Brésil. Il a été entendu.

Entendu, mais critiqué… Si sa «leçon 28» a connu un énorme succès sur Youtube, il n’en reste pas moins que le choix de l’Union belge de désigner ce titre comme hymne officiel des Diables fut pour le moins controversé.

De nombreux supporters flamands se sont notamment insurgés de l’absence du néerlandais tant dans les paroles que dans les sous-titres de la vidéo.

Euro 2016 – Dimitri Vegas & Like Mike – «Melody»

Les deux célèbres DJs flamands ont composé l’hymne officielle des Diables rouges pour l’Euro 2016.

Intitulé «Melody», le morceau des deux DJs flamands, né d’une collaboration avec Steve Aoki et Ummet Ozcan, correspond à leur univers: musclé et énergique. De quoi, à l’époque, ravir leurs fans que sont Jan Vertonghen ou encore Toby Alderweireld.

Mondial 2018 – Damso –?

La polémique avant le titre. L’annonce de l’Union belge de confier l’hymne officiel des Diables rouges pour la prochaine Coupe du monde en Russie a provoqué une levée de boucliers.

Sur son blog, Viviane Teitelbaum, présidente du Conseil des Femmes Francophones de Belgique, a rapidement remis en cause cette décision qualifiée de sexiste dans un billet intitulé: «Mettons le sexisme hors-jeu, carton rouge pour Damso !»

«Le même Damso dont le dernier clip réalisé avec Vald ‘‘pose un réel problème vis-à-vis des femmes et tombe dans le sexisme’’ écrit même les Inrocks. Le même Damso dont les paroles d’une chanson – IVG – sont insultantes pour les femmes», écrit la politicienne.

L’Union belge, par la voix de son porte-parole Pierre Cornez, a tenté vaille que vaille d’atténuer la polémique en assurant qu’elle aura droit de regard sur le futur hymne.

Quant au principal concerné, Damso «himself», il n’a pas manqué de remercier ceux qui, à tort ou à raison, à charge ou à décharge, ont alimenté la polémique: «Merci pour cette belle publicité».

Pub ou pas, il est un billet qui aura eu le don de nous faire marrer: le Cactus (particulièrement piquant) de Jérôme de Warzée.