LIGUE DES CHAMPIONS

Les Belges de l’Olympiacos coulent au Sporting Portugal, l’Atlético de Carrasco se relance

Les Belges de l’Olympiacos coulent au Sporting Portugal, l’Atlético de Carrasco se relance

AFP

Plusieurs Belges étaient en action dans le cadre de la 5e journée de Ligue des Champions disputée mercredi soir.

Silvio Proto, Bjorn Engels et Guillaume Gillet, tous présents durant l’intégralité de la rencontre dans les rangs de l’Olympiacos, ont été battus 3-1 sur la pelouse du Sporting Portugal. L’Atlético Madrid de Carrasco est venu à bout 2-0 de l’AS Rome de Nainggolan. Enfin, les Mancuniens de Fellaini et de Romelu Lukaku se sont faits surprendre en fin de rencontre sur la pelouse du FC Bâle (1-0).

Marouane Fellaini et Romelu Lukaku, qui ont disputé toute la rencontre pour le compte de Manchester United, se sont inclinés 1-0 dans les dernières secondes face à Bâle. L’unique but de la rencontre a été inscrit par Lang à la 89e minute de jeu. Malgré leur revers, les Mancuniens conservent leur première place du groupe A avec 12 points, soit trois de plus que Bâle (9) et que le CSKA Moscou (9), vainqueur 2-0 de Benfica plus tôt dans la soirée. Les Portugais sont derniers du groupe avec un zéro pointé.

Après une première période vierge de but, l’Atlético Madrid a réussi à faire la différence sur un superbe geste acrobatique d’Antoine Griezmann (69e, 1-0). Réduits à 10 à moins de dix minutes du terme suite l’exclusion de Peres, les Romains, avec Nainggolan tout le match sur la pelouse, ont encaissé un deuxième but via Gameiro (85e, 2-0). Une victoire qui relance les Colchoneros dans la course à la qualification. Si Qarabag (2), battu 0-4 par Chelsea sur le coup de 18h, est condamné à la dernière place, l’Atlético (6) revient à deux points de la deuxième place, occupée par l’AS Roma (8). Seul en tête avec 10 points, Chelsea a validé son ticket pour les huitièmes de finale.

Si la Juventus et le FC Barcelone, sans Vermaelen laissé sur le banc toute la rencontre, n’ont pas réussi à se départager au terme des nonante minutes réglementaires (0-0), le Sporting Portugal n’a de son côté fait qu’une bouchée de l’Olympiakos (3-1). Silvio Proto a dû se retourner à trois reprises à la suite des buts de Dost (40e et 66e) et de Cesar (43e). La réduction du score de Vadis Odjidja, monté au jeu à la 65e, n’a pas changé le court du jeu (86e, 3-1). Au classement, le FC Barcelone (11), qualifié, mène la danse, devant la Juventus (8) et le Sporting Portugal (7). L’Olympiacos et ses Belges ferment la marche avec un seul point au compteur.