LIÈGE

Manif syndicale à Liège: une paralysie du TEC «pas à exclure»

Manif syndicale à Liège: une paralysie du TEC «pas à exclure»

EdA - Archives

Manifestation en front commun syndical ce mardi 21 novembre dans la Cité ardente. Conséquence: de très fortes perturbations sur le réseau du TEC Liège-Verviers.

La direction du réseau du TEC Liège-Verviers prévient: «En raison de la manifestation organisée à Liège, en front commun syndical, ce mardi 21 novembre, notre réseau sera très fortement perturbé durant toute la journée.»

En effet, plusieurs dépôts risquent d’être bloqués. «Par conséquent, ajoute la direction, d’importants retards, voire des suppressions de services, sont à prévoir. Une paralysie du réseau n’est pas à exclure.»

Et d’inviter ceux qui pensaient se déplacer en bus ce mardi à prendre des dispositions et à se tenir informés via le site web du TEC.

Tout en présentant d’avance ses excuses à sa clientèle, la direction du TEC Liège-Verviers indique que «tous nos services seront à nouveau assurés normalement ce mercredi 22 novembre.»

Pour rappel, quelque 10000 manifestants sont attendus ce mardi 21 novembre, dans les rues de Liège, pour un grand rassemblement organisé en front commun par la FGTB et la CSC liégeoises. L’objectif consiste à faire entendre leur opposition aux mesures du gouvernement fédéral, mais aussi à rassembler, au sens propre.

Réclamation d’une politique volontariste contre l’évasion fiscale, fiscalité équitable, emplois de qualité, défense des services publics, sécurité sociale, augmentation du pouvoir d’achats: ce sont autant de fondamentaux sur lesquels les deux syndicats entendent marquer le coup, mardi prochain.

Le gouvernement fédéral, dans tous ces domaines, a pris la mauvaise direction, selon la CSC et la FGTB. C’est la raison pour laquelle, après une série d’actions alternatives ou plus discrètes, «il y a une demande de se rassembler, de porter ce message dans la rue», assure Gaëtan Stas, le président de la CSC Liège-Huy-Waremme.