Démission du Premier ministre libanais - L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin

(Belga) Alors que le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri est attendu samedi matin à Paris, où il doit être reçu par le président français Macron, l'Arabie saoudite a décidé de rappeler son ambassadeur à Berlin pour protester contre des déclarations du ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel au sujet de la crise libanaise. Le chef de la diplomatie allemande avait notamment laissé entendre que M. Hariri subissait l'influence de Ryad.

Jeudi, il avait déclaré lors d'une conférence de presse à Berlin avec son homologue libanais Gebrane Bassil que "le Liban risque de retomber dans de graves confrontations politiques et peut-être militaires". "Afin de prévenir ceci, nous avons en particulier besoin du retour du Premier ministre actuel", avait-il souligné. Il avait fermement mis en garde: le Liban "ne doit pas devenir un jouet de (...) la Syrie, de l'Arabie saoudite ou d'autres". "Ces déclarations sont hasardeuses, fondées sur des informations erronées et ne servent la stabilité dans la région", a commenté le porte-parole du ministère saoudien des Affaires étrangères, cité par l'agence officielle SPA. "Elles ont provoqué l'étonnement de l'Arabie saoudite (...) qui considère qu'elles ne représentent pas la position du gouvernement allemand ami, qui est un partenaire sûr dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme et dans l'action pour établir la sécurité dans la région" "L'Arabie saoudite a décidé de rappeler son ambassadeur en Allemagne pour consultations et va remettre une lettre à l'ambassadeur d'Allemagne auprès du royaume protestant contre ces déclarations malencontreuses et injustifiées", est-il ajouté. (Belga)