NIVELLES

Piscine de Nivelles: 50 nageurs évacués

Piscine de Nivelles: 50 nageurs évacués

Deux adultes ont été légèrement intoxiqués par l’expulsion de la poche de chlore. ÉdA

Une cinquantaine de nageurs ont dû être évacués de la piscine de Nivelles peu avant midi, ce vendredi, en raison de la formation d’une poche de chlore dans le grand bassin.

+ VIDEO & PHOTO 360° | On a testé pour vous la nouvelle piscine high-tech de Nivelles

Une cinquantaine de nageurs ont dû être évacués de la piscine de Nivelles peu avant midi, ce vendredi, en raison de la formation d’une poche de chlore dans le grand bassin. Deux personnes, des adultes, ont été légèrement intoxiquées. Leur état ne suscite toutefois aucune inquiétude.

L’incident s’est produit à la suite de travaux de maintenance effectués au niveau du petit bassin. Au moment de procéder au remplissage de la cuve, une poche de chlore, qui s’était formée dans la tuyauterie, s’est libérée dans le grand bassin. Une dame, incommodée par les vapeurs de chlore, a immédiatement averti le personnel. Tout aussi vite, la direction a demandé l’évacuation de la piscine, ainsi que sa fermeture temporaire (et l’annulation des séances scolaires), par mesure préventive. À ce moment-là, quatre clients et deux groupes scolaires se trouvaient dans les eaux, soit une cinquantaine de personnes.

Toutes les vérifications et les analyses d’usage sont en cours mais, de prime abord, tout laisse à penser qu’il s’agit d’un incident isolé.

«D’après les responsables techniques, il semble que la cause soit liée à un arrêt de circulation dans la pompe, suivi d’une injection de chlore», avance Thierry Jeuniaux, le sous-directeur de la piscine.

Un problème technique lié à la coordination de ces deux opérations pourrait donc en être à l’origine. «En tout cas, ce n’est pas dû à la présence d’un surplus de chlore dans les eaux», assure-t-on.

À ce sujet, les responsables de l’établissement soulignent d’ailleurs que des analyses portant sur la teneur en chlore sont effectuées très régulièrement. «Des contrôles automatiques sont programmés, ainsi que des contrôles quotidiens réalisés par l’équipe de maîtres-nageurs. En cas de souci, l’information est immédiatement communiquée.»

Vendredi, les paramètres étaient normaux jusqu’à cette formation de poche de chlore.

«Néanmoins, il est important de mettre le doigt sur les causes exactes de cet incident, pour éviter que cela ne se reproduise», insiste le bourgmestre Pierre Huart.

La piscine rouvrira ses portes dès que les paramètres de l’eau seront certifiés conformes, ce qui devrait être le cas dès ce samedi matin.

Pour rappel, la piscine de la Dodaine est à nouveau accessible depuis le 4 septembre dernier, après un important chantier de rénovation qui s’est étalé sur plus de trois années.