BUZZ

VIDÉOS | Scène de joie ou de violence? Pour McGregor, la frontière est ténue

 Génial au combat et superstar en dehors du ring, McGregor a laissé ses émotions le submerger et entacher son statut.
Génial au combat et superstar en dehors du ring, McGregor a laissé ses émotions le submerger et entacher son statut.-Photo News

La superstar du MMA s’est encore illustrée vendredi soir, alors qu’il n’était même pas à l’affiche du combat. Des images déconcertantes.

À Dublin, la victoire de Charlie Ward lors du gala du Bellator 187 a donné lieu à une scène surréaliste. Conor McGregor, icône du sport et ami du vainqueur, a voulu célébrer la victoire de Charlie Ward en s’invitant dans l’octogone pour lui sauter (très) vigoureusement dans les bras.

Cette célébration inopinée et surprenante n’était pas du goût du corps arbitral, qui s’est employé à séparer les deux hommes et demander à McGregor de rejoindre sa place. Ce dernier a poliment (NDLR: ou pas) rejeté l’invitation. La star irlandaise n’a pas apprécié d’être traitée comme un vulgaire perturbateur. Conor McGregor demande des explications à un arbitre et le bouscule plus qu’à son tour. Il aura fallu l’intervention de plusieurs collègues de ce malheureux pour éviter un nouveau combat improvisé et dangereusement démesuré.

Conor McGregor a fini par quitter la zone de combat, mais n’a pas cessé de se montrer incontrôlable. Impossible pour lui de s’asseoir: il saute de joie autour de l’octogone et grimpe à nouveau sur la grille pour enlacer son ami. Cette fois encore, on tente de l’en dissuader. Une torgnole s’est perdue sur le visage d’un membre de la commission à cette occasion. S’il brille à l’occasion de ses combats, Conor McGregor ferait mieux de se réserver pour ceux-ci. Ces débordements ne sont pas à l’avantage de son sport...