GEER

Non, les pompiers ne démarchent pas

 Des démarcheurs prétendent récolter des fonds au profit des pompiers hesbignons. Attention, il n’en est rien, prévient leur commandant.
Des démarcheurs prétendent récolter des fonds au profit des pompiers hesbignons. Attention, il n’en est rien, prévient leur commandant.-Mathieu Berger

Ce vendredi à Ligney, des citoyens ont reçu la visite de démarcheurs «au profit des pompiers hesbignons». Arnaque, préviennent ces derniers!

L’alerte sur les réseaux sociaux a été donnée, ce vendredi, du côté de Ligney sur l’entité de Geer. Une citoyenne s’étonnait d’avoir reçu la visite d’une personne faisant «une collecte de fonds pour les pompiers». Cette situation en rappelle d’autres vécues par le passé et qui avaient déjà été dénoncées par les responsables de la zone de secours de Hesbaye. «Ces démarcheurs fourvoient les citoyens, tient à rappeler le commandant Marc Duvivier, chef de corps de la zone de secours de Hesbaye. Aucune démarche de ce type n’est entreprise par les pompiers des postes de Waremme et de Hannut, ni pour récolter des fonds, ni pour vendre des calendriers comme cela peut se faire parfois sur d’autres zones.»

Le modus operandi de ces personnes faisant du porte à porte est assez confondant à partir du moment où elles agissent bien souvent au nom d’une Asbl (ENSSA) effectivement reconnue par le SPF Finance (et donc légale) mais qui ne reverse pas un euro des sommes récoltées aux zones de secours qu’elle prétend aider. «Munis d’une carte, ces démarcheurs se revendiquent pompiers alors qu’ils ne le sont pas, insiste le commandant Marc Duvivier. Ils fourvoient complètement la population à partir du moment où 5% des fonds récoltés sont reversés à des particuliers qui s’affilient à leur ASBL lorsqu’ils ont un accident par exemple. Le reste va dans les caisses de l’ASBL qui rétribue ses démarcheurs au prorata des sommes qu’ils ont personnellement récoltées.»

Interdiction de démarcher

Après les premiers abus dénoncés l’année dernière, les autorités politiques avaient déjà pris l’affaire au sérieux. Ainsi, les 13 bourgmestres des communes couvertes par la zone de secours de Hesbaye ont décidé de ne pas donner d’autorisation à l’ASBL ENSSA pour faire du porte-à-porte. Les démarcheurs de ce vendredi ont donc agi dans la totale illégalité.