FOOTBALL

Laszlo Bölöni passera mardi devant la commission des litiges pour ses propos sur l’arbitrage

 À la suite de son renvoi en tribune, Laszlo Bölöni a tenu des propos virulents à l’encontre de l’arbitrage belge.
À la suite de son renvoi en tribune, Laszlo Bölöni a tenu des propos virulents à l’encontre de l’arbitrage belge.-Photo News

La Commission des litiges de l’Union belge de football (URBSFA) prendra en main le dossier disciplinaire de l’entraîneur de l’Antwerp, Laszlo Bölöni, mardi sur le coup de 14h30.

C’est ce qu’a fait savoir l’URBSFA vendredi. L’entraîneur anversois risque une suspension ferme pour ses déclarations désobligeantes envers l’arbitrage belge, et Bram Van Driessche en particulier, après le match face au Standard lors de la 12e journée de championnat.

Lors du 0-0 entre l’Antwerp et le Standard de Liège, l’entraîneur roumain s’en était pris à l’arbitre de la rencontre, Bram Van Driessche. Avant cela, Bölöni avait envoyé un deuxième ballon sur la pelouse à la 63e pour ralentir le jeu adverse. Un comportement qui a contraint Bram Van Driessche à renvoyer le coach roumain dans la vieille tribune du Bosuil. À la suite de ce renvoi, Laszlo Bölöni, 64 ans, a tenu des propos virulents à l’encontre de l’arbitrage belge.

Sur base du rapport de l’arbitre, Bölöni avait déjà été puni d’une amende de mille euros, dont cinq cents avec sursis. Mardi face à la Commission des litiges, il devra se défendre de ses termes utilisés pour critiquer l’arbitrage belge. «Nous ne sommes pas jugés de la même manière que d’autres équipes», avait-il en effet déploré. Ou encore: «L’arbitrage, dans ce pays, c’est toujours à l’avantage des grands». Initialement prévue le vendredi 10 novembre, la comparution du Roumain se déroulera finalement le mardi 14.

Entre-temps, Bölöni a également été sanctionné d’une amende de 5.000 euros par la Pro League.