MONS

Le Trial du Mont-Panisel fête ses 60 ans ce weekend

Sur les terrils montois, ce sera la course à l'équilibre ce week-end
Sur les terrils montois, ce sera la course à l'équilibre ce week-end-RMAMC
Il s'agit du plus ancien trial de Belgique. Les pilotes vont devoir avaler 60 km sur les terrils montois.

Le Trial du Mont Panisel souffle ces 11 et 12 novembre ses soixante bougies. C'est un des événements de la vie montoise que l'on doit à Jean-Claude Busine, ancien président du Royal Auto-Moto Club de Mons, père également du Motocross du Doudou et du rassemblement de blindés Tanks In Town.

Cette épreuve sportive fut créée en 1956 et Jean-Claude Busine était encore impliqué dans l'organisation jusqu'à son décès en début de cette année. Le trial du Mont-Panisel est le plus ancien du pays et compte pour les championnats de Belgique. Les pilotes se partagent en plusieurs catégories: Internationaux, Nationaux, Juniors, Seniors, Randonneurs, Gentlemen, Loisirs, Espoirs et Classiques.

Les pilotes doivent faire trois tours de 20 km où les attendent 12 sections non-stop. Le parcours les conduit du Terril de Ciply vers le Terril de l’Héribus, Mesvin puis retour à Ciply.

Le trial est un sport, méconnu du public et peu médiatisé, mais pourtant très spectaculaire. Les motos de trial sont des engins dont la cylindrée varie de 50 à 300 cm³. Elles n'ont pas de selle, le motard roule souvent debout sur sa moto. Le but n’est pas d'être le plus rapide, mais de garder l’équilibre.

Le participant doit franchir des sections non-stop semées d’obstacles, troncs, marches en pierre, murs verticaux, montées et descentes vertigineuses, virages serrés…Tout cela en mettant le moins de pieds possible au sol, sous peine de pénalités qui déterminent le classement.

Agilité, maîtrise de soi et de la moto, concentration et équilibre sont les qualités indispensables pour émerger dans ce type d'épreuve. 

Une épreuve pour moto cinquantenaire

A côté de l'épreuve "reine" qui a lieu dimanche, le 36e trial Pré-65 se courra également, samedi et dimanche. Le Pré-65? 100 pilotes qui roulent quasi-exclusivement sur des motos datant d'avant 1965. Car cette année, le trial bascule avec l'arrivée d'une nouvelle moto, plus vive et légère qui remplace la vieille Matchless anglaise à boîte vitesse séparée. 

Autant de pilotes, représentant une dizaine de nationalités pour cette épreuve, c'est un record mondial, hors Angleterre. Tout démarra en 1982: pour fêter le 25ème anniversaire du trial moderne, les motos anciennes furent invitées. Ce fut une réussite et l'épreuve fut reconduite.

D’année en année, le nombre de participants ne cessa d'augmenter. Alors que toutes les autres organisations (hors du Royaume-Uni) ont dû s’ouvrir aux catégories Pré-80 pour réunir un nombre suffisant de participants, Mons est resté le seul trial réservé aux Pré-65 (avec une tolérance pour les Pré-67 et les motos un peu « spéciales »).

Une des raisons du succès : le Trial Pré-65 de Mons est avant tout pensé pour mettre en valeur les motos de collection. Les sections sont tracées pour des motos anciennes et les virages ne sont pas trop serrés. "Voilà pourquoi des pièces de musée dans leur état d’origine ne sortent qu’une fois par an, à l’occasion du trial de Mons", se gargarise l'organisation.

En pratique:

accès gratuit pour les spectateurs à partir du samedi 12h et du dimanche 9h30, au terril de Ciply rue des Robiniers, 7024 Ciply.