Transparence en vue à Bruxelles

POLITIQUE Les membres de la commission interparlementaire bruxelloise mise sur pied pour examiner une série de propositions en matière de gouvernance ont entamé ce mardi l’examen du volet de ce travail consacré à la transparence des rémunérations et avantages des mandataires publics bruxellois.

La proposition d’ordonnance sur leur table élargit le champ d’application de règles de transparence et de limitation de revenus des bourgmestres, échevins, conseillers communaux, aux présidents et conseillers de CPAS, mais aussi aux mandataires dans des organismes publics régionaux, communaux, etc. La limite de revenus est toujours fixée à 150% du revenu d’un parlementaire de la Chambre.