TÉLÉVISION

Guillaume Beeckman, 16 ans, nouveau chroniqueur à La Tribune: «L’adrénaline m’a ôté le stress»

 Michel Lecomte cherchait un chroniqueur de «moins de 18 ans» capable de parler de foot et de web. Et c’est Guillaume qui a gagné le concours.
Michel Lecomte cherchait un chroniqueur de «moins de 18 ans» capable de parler de foot et de web. Et c’est Guillaume qui a gagné le concours.-RTBF

Il a fait lundi soir sa première chronique à La Tribune, sur La Deux (RTBF). Guillaume Beeckman, 16 ans, rhétoricien de Braine L’Alleud, a fait preuve d’humour et d’assurance du haut de son mètre 81. On devrait l’y revoir régulièrement...

L’AVENIR.NET: Guillaume, comment avais-tu été recruté pour cette chronique? Il y avait eu un appel à candidats?

GB: Exactement. Ils cherchaient un chroniqueur de moins de 18 ans. Pour le reste, c’était assez vague. J’ai donc envoyé une vidéo un peu style «Youtubeur» ou alternaient des plans de moi et un sujet sur les plus moches coups francs de l’histoire du football, sujet que j’ai d’ailleurs resservi lundi soir durant l’émission.

Et donc tu as gagné le concours…

Oui, il y a eu plusieurs phrases éliminatoires, les cinq derniers ont passé un test en simulation d’une vraie émission, animée par Michel Lecomte et Benjamin Deceuninck. Et j'ai été l'un des lauréats...

Ta présence sera-t-elle hebdomadaire? Ou viendras-tu de temps en temps?

Ce ne sera pas toutes les semaines, mais régulièrement. En tout cas, lundi, après l’émission, j’ai eu sur place des retours assez positifs. L’équipe était très cool, on m’a fait des remarques sur des choses à améliorer mais avec beaucoup de tact, de façon positive. Donc il semble que ça se soit bien passé.

Tu as eu des retours le lendemain, forcément

Oui, beaucoup de choses sont parues sur twitter. Il y a eu un engouement de toute la communauté de l’eSport (NDLR: le foot en jeu vidéo), auquel j’ai consacré ma chronique. Ils semblaient très contents et me mettent une certaine pression pour que je continue à parler d’eux.

Tu as des consignes particulières concernant les sujets à traiter?

Je pensais être très dirigé mais en fait, j’ai carte blanche. La proposition de départ était de parler foot et web. Et donc, en foot, je m’y connais comme tous les jeunes de mon âge, mais en web, je suis un peu plus calé, et je me sens un peu plus de légitimité. Ce sont ces thématiques-là que je devrais exploiter à l’avenir.

 

«

«J’aimerais un jour commenter le cyclisme...et aussi la pétanque»

»

 

Tu es donc en rhéto à l’Institut de la Vallée Bailly à Braine L’Alleud, que penses-tu faire ensuite?

Depuis longtemps, je rêve d’être commentateur sportif! Mais bon, pas que pour le football. J’aime beaucoup aussi le cyclisme. Je trouve que c’est un sport magnifique mais le public vieillit, les jeunes s’y intéressent moins. Et moi, j’aimerais apporter ramener un vent de jeunesse dans tout ça. J’adorerais aussi commenter ...la pétanque!

Toi-même, tu es sportif?

J’ai fait peu de football, mais plusieurs années de judo et de badminton. J’ai commencé l’athlétisme aussi, mais les entraînements sont le lundi, et le lundi, je vais parfois être occupé par la Tribune. Donc…

À l’antenne, tu semblais avoir beaucoup d’assurance. Cette première ne t’a pas stressé?

Si, bien sûr. Mais en même temps, se retrouver avec toutes ces personnalités incroyables et dans un tel contexte, ça crée une adrénaline qui fait qu’on oublie le trac, et qu’on donne le meilleur de soi-même.

Les anciens joueurs présents à l’émission, tu ne les as forcément pas connus footballeurs...

Étant né en 2000, non! Ni Philippe Albert, ni Nordin Jbari! (rires).

Suivez notre page L'Avenir Brabant Wallon sur Facebook