BRUXELLES

KBC inaugure sa nouvelle salle des marchés à Bruxelles

 -
--BELGA

KBC a inauguré au début du mois sa nouvelle salle des marchés située avenue du Port à Bruxelles. Elle compte actuellement 164 «dealer desks» d’où sont suivis en continu les marchés du monde entier. Fait étonnant: la téléphonie par Skype remplace la quasi-totalité des téléphones.

«Auparavant, la salle des marchés était beaucoup plus bruyante», explique Luc Gijsens, CEO de la division Marchés internationaux du groupe KBC. L’homme sera bientôt à la retraite, après une carrière de près de 30 ans auprès de la banque. «Avant, nous travaillions principalement avec le telex et le téléphone, maintenant tout se fait via des écrans.» Avec la nouvelle salle des marchés, le téléphone a reçu le coup de grâce, puisque les traders utilisent désormais le chat et Skype. «C’est très fiable et meilleur marché.»

La décision d’installer la salle des marchés à une nouvelle adresse est la conséquence de la vente de l’immeuble d’exploitation du n°12 de l’avenue du Port. La nouvelle salle compte 570 écrans d’informations financières spécialisées et pas moins de 1 000 prises de courant dédoublées et 20 kilomètres de câblage.

L’intérêt de Skype est bien évidemment financier, une salle des marchés ayant un coût important. Les salaires des traders sont élevés, mais ces dernières années, d’autres dépenses ont augmenté. Depuis la crise financière de 2008, de nombreuses personnes ont été chargées de contrôler les marchés. «Alors qu’avant la proportion était de 90% de traders pour 10% de contrôleurs, maintenant elle est de 60/40», précise Luc Gijsens. Un changement de stratégie qui rend un nouveau cas tel que celui de Jérôme Kerviel (ex-trader à la Société générale) «théoriquement et pratiquement impossible».