MÉDIAS

«L’Avenir» sur les écrans de télé dès juillet

«L’Avenir» sur les écrans de télé dès juillet

Depuis la semaine dernière, 500 clients testent en avant-première l’application de «L’Avenir». VOO

Dans moins de deux mois, «L’Avenir» sera présent sur une nouvelle plateforme, la télévision via le nouveau décodeur de VOO baptisé «Évasion».

Lors du rachat des Éditions de l’Avenir par l’intercommunale Nethys fin 2013, il était clair que votre quotidien allait pouvoir profiter de nouvelles opportunités technologiques. L’arrivée du nouveau décodeur VOO annoncée pour le 1er juillet va permettre de concrétiser un premier projet, innovant.

Une des particularités de ce décodeur sera notamment un éventail d’applications qui se partagera entre informations et services. Pour l’occasion, L’Avenir a développé une application centrée autour de ses contenus. Intuitive, l’application permet de suivre en direct et de façon sommaire l’information régionale, belge, internationale ou sportive. Une place importante a aussi été réservée aux vidéos réalisées par notre rédaction.

C’est important à signaler, cette application n’est pas un simple relais vers notre site web: il s’agit d’un tout nouvel environnement imaginé graphiquement par les Namurois de Dogstudio.

Grâce à cette application, L’Avenir montre une fois de plus sa capacité à innover et à utiliser tous les supports possibles pour diffuser son information de qualité et de proximité.

Innovation et stratégie

L’application de L’Avenir fait donc partie des nouveautés offertes par ce nouveau décodeur qui sera déployé peu à peu chez les clients de VOO qui le souhaitent. Hier, lors de la présentation de ce nouveau produit, le patron de Nethys, Stéphane Moreau a affirmé qu’Évasion était le fruit de deux ans de boulot intensif. Parmi les nouveautés notables, on notera la possibilité d’enregistrer trois programmes en même temps, de retourner au début d’un programme en cours, de voir ou revoir des programmes jusqu’à 7 jours en arrière.

Lors de la présentation, les responsables du projet ont insisté sur l’aspect graphique de la nouvelle interface qui accorde plus de place à l’image. Une option qui passe notamment par un «mur vidéo» organisé par genre de programmes (divertissement, enfant, série…).

Sur l’investissement consenti pour sortir ce nouveau décodeur, sur l’impact à plus long terme sur les prix des abonnements (voir répercussions immédiates ci-contre), Nethys est resté très silencieux, hier, se retranchant derrière une prudence dictée par des impératifs stratégiques. C’est que, dans la bagarre commerciale que se livrent VOO et Proximus, chacun préfère ne pas trop dévoiler ses cartes. Et adapter sa communication le cas échéant. C’est ainsi que la présentation d’hier a été organisée en dernière minute pour reprendre la main après qu’une fuite ait éventé le projet «Évasion».