Où est le camp de la paix ?

Si la question palestinienne n’a pas été au cœur de la campagne, le sujet a été mis en avant par des mouvements non partisans et citoyens.

« On pense notamment au mouvement “ Women Wage Peace ” mais aussi “ Commanders for Israël Security ”» , explique Valentina Morselli (ULB). «L es deux mouvements mettent la résolution du conflit au cœur de leurs activités. Le premier groupe se définit comme un “ mouvement citoyen ” composée de femmes. Elles veulent œuvrer pour une solution non violente, respectable et acceptable pour les deux parties. Le deuxième est composé de membres (retraités) de l’armée, du Mossad, du Shin Bet et de la police nationale, et ils veulent “ promouvoir une initiative régionale de politique sécuritaire pour résoudre le conflit israélo-palestinien et normaliser les relations avec les États arabes modérés ”. Il est difficile d’estimer quel est effectivement le poids de ce genre d’initiative, mais on peut en tout cas dire que ces deux mouvements ont au minimum le mérite de porter à nouveau sur le devant de la scène un sujet qui a été peu traité lors de cette campagne électorale.»