CHANSON FRANCAISE

L'instinct masculin de Patrick Fiori

L'instinct masculin de Patrick Fiori

Rodolphe Marconi

Des textes de Jean-Jacques Goldman, un duo avec Johnny Halliday , pour un nouvel album dans lequel Patrick Fiori assume sa part de féminité.

Vo ilà 16 ans que Patrick Fiori travaille avec la même équipe d'auteurs et d'arrangeurs. « Ce ne sont pas juste des textes : ça part de discussions, je livre, mes envies, mes émotions. C'est très intime, il y a beaucoup d'amitié et de confiance derrière tout ça », dit-il avec son joli accent corse chantant. Sur son nouvel album, L'instinct masculin, il chante cinq textes écrits par Jean-Jacques Goldman, lui aussi collaborateur fidèle depuis de nombreuses années. Et il a réalisé un rêve : un duo avec Johnny Hallyday.

Pour vous, l'instinct masculin, c'est quoi ?C'est la part de féminité d'un homme. Depuis la nuit des temps, dans leur éducation, on dit aux hommes : « Sois droit, pleure pas, t'es le plus fort... » Quand un homme craque, il doit le faire seul. C'est dommage, j'ai voulu faire tomber un peu les tabous dans cet album. Quand on arrive à percer un peu le secret du coeur des hommes, c'est ça qui d'après moi sensibilise les femmes, qui fait qu'elles le trouvent choubidou ou trop craquant.

Pourquoi avoir voulu en parler seulement maintenant ?C'est très intime, c'est le parcours d'un homme tout ça. Je n'étais pas en phase dans ma vie d'homme pour en parler avant. Ce qui a révélé tout ça, c'est l'arrivée de mon petit garçon. J'ai compris beaucoup de choses.

Et vous n'avez pas voulu faire une chanson pour votre fils ?Je ne suis pas du genre à en parler tout le temps, à dire « mon fils ceci ou mon fils cela » . Mais il y a une chanson qui en parle de manière détournée, oui : Je crois me souvenir de toi. Je me suis imaginé dans le ventre de ma mère quand elle me disait je t'aime une fois par heure. Je trouvais que c'était une bonne façon de parler de la naissance de mon fils.

Qu'a dit votre maman en écoutant cette chanson ?Mes parents ont eu un exemplaire de l'album avant tout le monde. Je suis sûr qu'ils l'ont écouté, détaillé, mais il y a beaucoup de pudeur dans la famille, ils ne me donneront jamais leur avis, c'est pas le genre de la maison. Ils sont super-discrets avec ça, mais je sais qu'ils sont heureux pour moi.

Et le duo avec Johnny Hallyday, vous y pensiez depuis longtemps ?Je lui en avais parlé il y a quatre ans quand il est venu en Corse. Il m'a dit « D'accord, si tu as la grosse chanson qui fracasse ». J'ai fait la musique et Jean-Jacques a écrit Je viendrai te chercher, un texte où la vie sépare deux frères par les non-dits, et parce que les familles sont de plus en plus éclatées. Quand je l'ai envoyée à Johnny, il m'a dit : « Je veux absolument poser ma voix à côté de la tienne sur cette superbe chanson. » Le 21 juin, pour la fête de la musique, il est arrivé en studio beau comme un coeur, il a posé ses talons derrière le micro, il a fait dix prises puis il a demandé « Il y en a une autre à chanter ? » Il a été super, je ne sais plus quoi dire sur ce garçon parce qu'il est surprenant.

Votre voix est très différente quand vous chantez avec lui...Ah ben là en face, j'avais du répondant. Ça rigole pas, faut assurer. Parce que même s'il n'avait pas chanté depuis un moment à cause des soucis qu'il a eus, il est arrivé en studio gonflé à bloc et il a mis trois crans plus haut que ce que j'avais imaginé. J'avais envie de retrouver le Johnny de l'époque de Que je t'aime, d'entendre la force et la rage dans sa voix. Et ça n'a pas pris une ride.

« L'instinct masculin », Sony. En tournée acoustique le 10/01 à Louvain-la-Neuve, le 11/01 à Colfontaine, le 12/01 Verviers, le 14/01 Seraing, le 16/01 Bruxelles, le 20/01 Ath, et le 21/01 Tournai.