Un groupe d'amis a été sérieusement molesté par le service de sécurité de l'Euphoria. Agression gratuite, disent-ils. Ils ont déposé plainte.