Remous au procès Van Themsche

Les déclarations de Me Vic Van Aelst ont fait bondir sa désormais ex-cliente.
Les déclarations de Me Vic Van Aelst ont fait bondir sa désormais ex-cliente.-(photo Belga)
Songul Koç, la seule victime de Hans Van Themsche à avoir survécu, s'est séparée de ses avocats. En cause ? Des divergences de vue sur la place du racisme dans ce procès. Me Jos Vander Velpen reprend sa défense.

+ Songul Koç a fait un témoignage émouvant mercredi

Le procès a été interrompu brièvement jusqu'à ce que Songul Koç ait ce nouvel avocat. La victime de Hans Van Themsche lors de la fusillade à Anvers le 11 mai 2006 ne voulait plus être défendue par Mes Vic Van Aelst et Els Gauquie. Le premier cité avait déclaré mercredi soir dans l'émission Terzake sur la VRT que le racisme jouait un rôle dans l'affaire mais qu'il ne fallait pas mettre trop les projecteurs sur cet aspect du dossier. Songul Koç, de nationalité turque, n'était pas du même avis.

Me Van Aelst, plaideur depuis 20 ans, et l'ancien président de cour d'assises Edwin Van Fraechem ont essayé en vain de lui de la faire revenir sur sa décision. Mes Van Aelst et Gauquie ont donc décidé de se retirer. Afin d'éviter un blocage du procès, Me Jos Vander Velpen, qui représente déjà la Ligue des droits de l'homme, a accepté, à la demande du bâtonnier du barreau d'Anvers, de reprendre la défense des intérêts de Songul Koç. (Avec Belga)