WATERLOO

Les Éditions Jourdan dans la cour des grands

Les Éditio ns Jourdan, anciennement installées avenue de la Couronne à Bruxelles, viennent de poser il y a quelques semaines à peine leurs valises à Waterloo, au numéro 5 de l'avenue Paul de Lorraine.

Fondée il y a une dizaine d'années, la maison édite des collections axées sur l'histoire et les témoignages anciens, des ouvrages dédiés à la jeunesse (Jourdan Jeunesse) et des collections consacrées aux témoignages actuels (dont le récent « Tueries du Brabant : le dossier, les noms, le complot » de Guy Bouten) sous l'étiquette des Éditions de l'Arbre.

Désormais waterlootoise, l'entreprise est dirigée par Alain Jourdan. Celui-ci fut jadis, avant de créer sa propre société, directeur général des éditions Labor et administrateur des Éditions Complexe. « Lorsqu'on a fondé il y a dix ans la maison Jourdan, nous avons d'abord exporté durant cinq années à travers notre département Jourdan Diffusion des livres français sur le marché belge, raconte Alain Jourdan. Ce n'est que depuis quelques années que nous éditons également nos propres ouvrages, dont la collection pour la jeunesse ''Réussir'', qui propose des exercices conformes au programme scolaire belge des classes maternelles et primaires. Dans le cadre des collections historiques et axées sur les témoignages, nous éditons désormais de cinq à six nouveaux titres chaque mois. »

La PME, qui emploie cinq personnes, connaît une progression de son chiffre d'affaires de 10 à 15 % par an depuis sa création. « On se porte bien, on ne sent pas la crise et on poursuit notre développement, ceci sans aucune aide ni subside d'aucune sorte, insiste son directeur. Nous restons ainsi nos propres maîtres. » Dans le cadre de son développement, la société vient il y a un an à peine de signer deux gros contrats sur le marché français. Les Éditions Jourdan y sont représentées par les Presses Universitaires de France commercialisées par Flammarion et les Éditions de l'Arbre par Albin Michel. « On se retrouve ainsi en France désormais dans la cour des grands ! » se félicite Alain Jourdan.É. G.