BADMINTON ALAIN ANTOINE

Une place dans l'Europe de l'arbitrage

Alain Antoine arbitre des rencontres internationales de badminton. Il n'attend plus que son évaluation pour devenir arbitre européen en titre.

C'est sur u n vélo qu'Alain Antoine s'est d'abord distingué dans le milieu sportif : « J'ai fait du cyclisme durant dix ans ». Il a été champion provincial junior de Namur/Luxembourg : « Ma victoire au championnat provincial est la plus belle. J'ai aussi terminé 4e du GP Pino Cerami en juniors ». Alain Antoine a côtoyé du beau monde dans le milieu de la Petite Reine. Il a été 2e au ranking national contre la montre : « J'ai arrêté pour des raisons de santé et mes études. » À l'école, il rencontre Vincent Dupont et des amis qui jouent au badminton : « Je me suis dit : pourquoi pas ? C'est un sport différent. Et surtout, il ne faut pas nettoyer le vélo en rentrant ».

Il s'inscrit donc à la Fine Plume de Mont-Saint-Guibert. « Lorsque Bernard Korosmeizey a quitté le club pour créer celui de Court-Saint-Étienne, je suis devenu président. Je le suis depuis le 20 janvier 2002 » .

Le club a besoin d'un arbitre pour organiser un tournoi : « J'ai passé les examens avec Nicolas Marmann. il ne voulait pas le faire seul ». Alain Antoine est convoqué aux championnats de la Ligue où se produisent les séries A. Son admiration pour l'arbitrage se renforce : « J'avais trouvé cela génial. Paul Degen m'a poussé pour que je m'investisse dans l'arbitrage de la Ligue francophone. J'en suis arrivé à devoir évaluer les arbitres de la Ligue. J'ai estimé que pour cela, je devais avoir le niveau national. J'ai donc passé les examens ».

Il s'en réjouit toujours. « L'arbitre est en première loge. Il voit tout ce qui se passe sur le terrain, tout en restant le plus discret possible », observe Alain Antoine, qui est enseignant en 5e primaire à Saint-Jean Baptiste à Wavre et habite Folx-les-Caves.

En B2 avec son épouse

Alain Antoine s'est ensuite investi dans la formation des arbitres nationaux. Il s'élève encore dans la hiérarchie : « Je suis la formation pour devenir arbitre européen. J'ai réussi les cours lors du Belgian Juniors qui s'est déroulé en janvier 2009 à Herstal. Je dois être évalué lors d'un tournoi européen à laquelle la fédération belge me propose . »

Cela ne devrait poser aucuns soucis. Ses prestations sur le plan international sont unanimement appréciées : « J'ai été repris dans les cinq meilleurs arbitres lors du Welsh orpen à Cardiff. J'ai arbitré la finale du simple dames. » Sa prochaine prestation est programmée à l'ascension pour l'Open de Slovénie : « Je devais arbitrer le German Juniors à Berlin à la même date que le tournoi du club. Je me devais d'être présent à Mont-Saint-Guibert ». Alain Antoine deviendra le plus jeune arbitre européen. Après quoi, il s'attaquera au niveau mondial.

Il est aussi entraîneur breveté Adeps. Il entraîne au club de Limal et donne des stages Adeps au Blocry durant tout l'été. Il est aussi joueur, classé C1 : « J'aimerais monter B2. Je joue régulièrement en B2 avec mon épouse, Valérie Cuthbert, qui évolue aussi à Mont-Saint-Guibert ».

Suivez notre page L'Avenir Brabant Wallon sur Facebook