HOUFFALIZE

Vent de discorde autour de l'éolien

Les opposants à l'éolien s'expriment à Houffalize. En point de mire, le bourgmestre et le collège qui n'entendent pas l'avis des citoyens.

Au nom d'un comité d'opposants à l'installation d'éoliennes sur la commune de Houffalize, M. Bernard Deumer apporte les précisions qui suivent :«Nous sommes sidérés d'apprendre par la presse, que Gérard Otto interprète l'opposition des riverains et de l'ensemble des villageois concernés directement par le projet d'une manière fort subjective en précisant que :

- Des enfants ont signé : si tel est le cas, qu'il précise le nombre qui sera peut-être de 1?;

- Certains signataires se seraient excusés préalablement d'avoir signé : voudrait-il faire croire que ces personnes ont été menacées? - Beaucoup de réclamations seraient extérieures (groupements anti-éoliens)?» Les auteurs de la réclamation remarquent aussi : «Plusieurs personnes directement concernées par les sites venant d'être mis en exploitation dans la région de Bourcy - Michamps - Isle-Le-Pré, nous ont contactés pour nous faire part des nuisances qu'ils subissent (principalement nuisances sonores et stroboscopiques) pour tirer la sonnette d'alarme à ce sujet alors qu'il leur a été dit que les machines actuelles étaient mieux insonorisées, moins bruyantes, etc...»Côté chiffresLes opposants remarquent en outre : «Pour les deux communes concernées par le projet, il y a eu 553 courriers d'opposition et deux pétitions de 28 signatures chacune ce qui totalise 609 opposants à ce projet. Dans une région à faible densité de population, cela semble significatif.

Dans les villages directement concernés : Sommerain, Fontenaille, Hallonru, Montleban, 95 % des habitants sont opposés au projet.» Où Gérard Otto va-t-il chercher les 4 % de la population, se demandent les auteurs de la lettre, qui remettent aussi en cause la délibération du 2 mars du collège qui motive le choix de la zone ainsi : «Zone très favorable dans l'étude scientifique menée par le Gapper en province de Luxembourg». Au contraire, les opposants remarquent que «cet organisme publie à la page 11 du projet du rapport final du 20 mai 2010 que ce site en projet ne répond que partiellement au critère de sélection et n'est pas repris dans la liste publiée des sites éoliens potentiels.»Un site mal choisi«Le site est mal choisi, non seulement pour altérer la qualité de vie des habitants les plus proches mais également sur le plan biologique», remarquent les opposants qui citent la présence de 12 sites Natura 2000 et de 18 réserves naturelles à moins de 10 km; de 5 sites considérés de grand intérêt biologique à moins de 5 km; de projet implanté à l'intérieur du Parc Naturel des 2 Ourthes; du projet Life Nature situé à 700 m; de la proximité immédiate pour une éolienne d'une zone d'exclusion délimitée par Natagora L'avis des citoyensLes auteurs de la lettre «trouvent scandaleux que le collège de Houffalize, malgré la vive opposition des habitants concernés et les promesses de l'échevin de l'Environnement, Jean-Louis Scholtus, relatés dans la presse du 19 janvier 2011 qui affirmait publiquement "Nous devons être attentifs aux propos et remarques des citoyens" que pour un intérêt purement financier donne un avis favorable à ce projet.»

Suivez notre page L'Avenir Luxembourg sur Facebook