FAUVILLERS

L e vent, c'est de l'argent

Majestueuse, élégante, témoin du souci de notre société de s'harmoniser davantage avec la nature, l'éolienne, plantée sur un haut plateau, inspire la sérénité.

Pompe à fric, laide, vouée à rouiller, l'éolienne agace les tympans, trouble la vue et rend fous certains riverains.

Un referendum sur l'implantation d'un parc éolien à Fauvillers vient d'être organisé dans la commune célèbre en Belgique pour rendre ses résultats électoraux parmi les premières. Le conseil communal s'était prononcé contre ce projet. Un échevin s'est désolidarisé, appuyant au contraire le dossier. La minorité, opposée aussi au projet, a rejoint ce dissident pour réclamer une consultation populaire sur un projet auquel la commune avait déjà pourtant réglé son sort! Environ la moitié des citoyens de Fauvillers ont rejeté l'idée de palmes balayant l'air du coin. N'évoquons plus Fauvillers, mais le concept général. Mis à part l'implantation d'une porcherie, il n'y a guère de sujets qui déclenchent autant les passions et controverses que les éoliennes. La main sur le coeur, avec la même sincérité, les favorables et les opposants à l'énergie douce des moulins à vent jurent des choses contraires. Ces avis trop extrémistes polluent les discussions et empêchent trop souvent une analyse saine du dossier. De façon caricaturale, le promoteur y voit son strict intérêt financier, loin des arguments des défenseurs de l'énergie verte. Les propriétaires des terrains songent avec ravissement aux retombées financières qui occultent tous les arguments relevés par les opposants. Les autorités communales négocient parfois monnaie sonnante et trébuchante tout en veillant à prendre en compte l'avis des... électeurs, politique oblige. Les opposants, parfois manipulés politiquement, pensent prioritairement à leur confort personnel. Mais qui se soucie de l'équité sociale dans le montage financier des certificats verts? Qui paye in fine les avantages liés à ce type d'énergie qui fait les choux gras de quelques-uns? Qui a une idée de la façon dont le recyclage de tout ce qui fait le succès de l'énergie verte sera mené? Aujourd'hui, le vent, c'est de l'argent. D'abord.