HABAY

«Pacamambo», un conte théâtre

Pour ses 65 ans, le Théâtre Royal des Forges présente trois pièces. Rendez-vous dans l'immédiat avec un conte théâtral : «Pacamambo».

À l'occasion de ses 65 ans, le Théâtre Royal des Forges d' Habay propose trois pièces cette saison.

La première, un conte théâtral, sera jouée à partir du 10 mars. Il s'agit de «Pacamambo», oeuvre de Wajdi Mouawad, auteur, metteur en scène et comédien né à Beyrouth (Liban) en 1968.

La pièce raconte l'histoire de Julie, une adolescente au caractère solide, qui porte en elle, un étonnant secret...

Poussée par le psychiatre, après bien des hésitations, elle se décide à raconter ce secret. Avec ceux qu'elle aime le plus au monde, Marie-Marie, sa grand-mère, et le Gros, son chien, elle fait revivre son histoire... Avec Julie, on va donc découvrir « Pacamambo », le pays où la Lune a emmené Marie-Marie, le pays de toutes les lumières... Un conte théâtral qui enveloppe, dans un grand élan d'affection, de tendresse, d'amour et de rêve, une inéluctable réalité de la vie!«C'est une bien belle leçon d'humanité à laquelle nous vous convions!»

confie Richard Clément, metteur en scène.

Avec «Pacamambo», il signe ici sa 3e mise en scène pour le Théâtre Royal des Forges . Cette pièce touche toutes les sensibilités et devrait être vue par tous les enfants, leurs parents et toute leur famille mais aussi par les esseulés, les oubliés, les abandonnés...

C'est une histoire d'amour poussée à un étonnant paroxysme. L'humain y apparaît dans sa simple réalité face à la mort qu'il doit apprivoiser.

C'est une pièce éclairée par toute la poésie du regard pur de l'enfance, par la candeur des questionnements qui touchent avec impertinence à ce que nous sommes.

Dans ce spectacle, la mort bien présente, est douce et ne fait jamais peur. «J'écris non pas pour parler de la mort, mais pour l'aimer» affirme Wajdi Mouawad, auteur de la pièce. Les propos de Julie sont, en fait, un constant dialogue avec le public.

Comme à chaque fois, le Théâtre Royal des Forges n'a pas lésiné sur les moyens, recourant même à la prestation des «Enchanteurs», une chorale d'enfants venant de tous les villages du secteur pastoral d'Habay. Cet ensemble est placé sous la direction d'Isabelle Poncelet et de Frère Robert. À suivre aussi la prestation de deux jeunes artistes en herbe : Lisa Kaison (Julie) et Valérian Reding (Gros, le chien). Ils seront entourés par Véronique Guébels, Bernadette Soetens et Albert Bouillon.

Le Théâtre Royal des Forges a toujours habitué son public à une prestation soignée. Cette année, le public est gâté : à la création des lumières s'ajouteront des vidéos. La pièce «Pacamambo» sera présentée les jeudis 10 et 17 mars à 20h15 et les dimanches 13 et 20 mars à 16 h au Foyer à Habay-la-Vieille.

Le prix de la représentation est de 10 ¤ (adultes), 6 ¤ (jeunes), et 4 ¤ (enfants).

J. Be.

www.théatre-royal-de-forges.be ou 0478 65 80 44 (de 19h30 à 21 h)

Suivez notre page L'Avenir Luxembourg sur Facebook