Jean-François Istasse, vous êtes l'échevin de la Culture et à ce titre vous organisez la première «Verviers... Ville des Mots». Qu'en attendez-vous pour Verviers?Avant tout c'est une fête pour s'amuser. Nous avons fait appel à la créativité à travers plus de 60 activités. C'est une grande fierté d'avoir été choisi par la Communauté française, ce qui signifie aussi être un spot sur la francophonie mondiale qui compte tout de même 70 états. Cela va permettre de parler de Verviers, et produire un rayonnement de la ville.