WAREMME

Le p'tit coup pub d'Écolo

-© EDA
«M. Henrion, vous avez cinq minutes pour poser votre question .» Pour la première fois de cette législature, une question citoyenne va être posée au conseil communal de Waremme. Pas une question d'un citoyen lambda. Non, c'est la locale écolo qui intervient. En espérant faire coup double : «Il est important que les rouages institutionnels qui permettent à chacun de s'exprimer et de défendre ses intérêts personnels soient régulièrement activés, qu'il sache que ces possibilités existent, et qu'il les utilise

Mais si Lionel Henrion a interpellé le conseil, c'est pour évoquer le dossier éolien. «Écolo trouve que la commune ne prend pas ses responsabilités. S'il existe bien un cadre légal qui entoure ces projets, il n'en demeure pas moins que tester la pertinence des limites des contraintes légales revient à s'exposer à certains risques

Forcé de rester cantonné aux rangs du public, le représentant des Verts a mis en avant l'intérêt pour la Ville de prendre part à un projet éolien qui y gagnerait financièrement.

«C'était plus un plaidoyer qu'une question, sourit Robert Meureau chargé de répondre au nom du collège. Vous citez un sondage qui évoque 9 personnes sur 10 favorables aux éoliennes. Je vous dirai qu'elles oublient alors de s'exprimer lors des enquêtes publiques. Y a plein de choses qui peuvent être partagées dans ce que vous avez dit. Nous ne sommes pas fermés aux éoliennes. Seulement, nous ne voulons pas voir saccager le paysage hesbignon sans une étude globale .» A. Wer.