FAUVILLERS

L'échevin Troisfontaine démissionne

Le vote négatif sur l'implantation de six éoliennes ne restera pas sans conséquences : l'échevin E. Troisfontaine remet sa démission.

Lors de la dernière séance publique de conseil communal les conseillers communaux de Fauvillers ont refusé un projet d'implantation de six éoliennes sur leur territoire, projet lancé par la société Air Energy de Wavre. Après la consultation de la population, l'on se rend bien compte qu'à Fauvillers, les éoliennes ne sont pas pour tout le monde les bienvenues. Le conseil communal et, avant lui déjà, le collège communal, avaient émis un vote négatif sur le projet d'implantation de ces six éoliennes le long de la nationale 4.

Huit des neufs échevins et conseillers se sont dits défavorables au projet éolien. Seul l'échevin de l'Environnement Edmond Troisfontaine estimait que tous faisaient fausse route et qu'il fallait bien au contraire développer les énergies renouvelables.

Un dossier sur lequel il travaille depuis deux ans. Edmond Troisfontaine précisait : «Je me demande quelle est la valeur de ces nuisances hypothétiques par rapport aux éléments suivants : un parc éolien de 6 machines de 3,3 megawatts chacune fournit de l'énergie électrique non-polluante à 10000 ménages. L'économie correspondante est de 3500000 litres de mazout ou m3³ de gaz naturel par an, ce qui entraîne en plus une diminution de notre dépendance énergétique par rapport au pétrole, au gaz naturel et au nucléaire dont on connaît les risques.» Un manque d'objectivité Rencontré ce vendredi matin, Edmond Troisfontaine ajoute : «Mon intime conviction est que le projet éolien Warnach-Strainchamps n'a pas été traité avec l'objectivité requise, mais avec une subjectivité focalisée sur la recherche d'éléments pouvant lui être défavorables. J'ai marqué mes profondes divergences avec les décisions des collège et conseil communaux d'émettre des avis défavorables à la réalisation de ce projet, avis basés sur des éléments bien faibles, par rapport au potentiel énergétique du site; certains de ces éléments s'avérant d'ailleurs dénués de tout fondement. Enfin, je tiens à rester cohérent face à mes conceptions philosophiques et à mes valeurs éthiques, qui ont entre autres préoccupations prioritaires, l'avenir, voire tout simplement la survie des prochaines générations.» Edmond Troisfontaine, âgé de 67 ans, vient donc de confirmer à la bourgmestre Bernadette Moinet et à ses collègues échevins sa démission. Il sera remplacé dans ses fonctions échevinales le jeudi 28 octobre lors de la prochaine séance de conseil. Lors des dernières élections de 2006, il figurait sur la liste «Contacts» emmenée par la bourgmestre Bernadette Moinet. Il avait en charge dans ses attributions l'agriculture, la culture, l'environnement, les forêts, le patrimoine, les PME, le tourisme, les déchets et l'eau.

Suivez notre page L'Avenir Luxembourg sur Facebook