OUFFET

Éoliennes : 1 545 non et 54 oui

Ouffet Hurlevent a remis au bourgmestre les 1 545 lettres de refus du parc éolien, hier. Pol Gillet, lui, représentait le camp des partisans.

Hier matin, à quelques heures de la fin de l'enquête publique, les opposants au parc éolien d'Ouffet, regroupé au sein du Collectif Ouffet Hurlevent, ont marqué le coup en déposant au bourgmestre Marc Gielen (EC) les 1 545 lettres de refus récoltées. Sous le bras également, une contre-étude d'incidence de 120 pages qui répond à l'étude d'incidence réalisée par un bureau d'étude indépendant. «Censée être neutre, elle comporte pourtant de nombreuses lacunes et erreurs», explique Sergio Di Lenardo. Ce document a lui aussi été remis entre les mains du bourgmestre. Les huit Ouffetois ont rappelé qu'ils ne veulent pas de ces sept éoliennes entre Ouffet et Warzée. «Le message qu'une grande partie des citoyens d'Ouffet vous transmet est fort et clair, insiste Sergio Di Lenardo. Vous aurez à coeur de soutenir notre combat. Vous avez le pouvoir de rendre un avis, à l'instar de la commune de Tinlot, qui serait un signal fort de refus pour tous les promoteurs potentiels.» Échanges musclés Dans le même temps, Pol Gillet, attendait son tour. Lui aussi est venu faire entendre sa voix et celles de 54 autres Ouffetois qui appuient favorablement le projet. Il a remis au maïeur sa lettre de soutien, signée par 53 autres citoyens. Un cas de figure plutôt rare dans ce type d'enquête publique. Entre les deux camps, le débat s'est rapidement animé et des échanges musclés ont résonné. Marc Gielen, lui, s'est abstenu de tout commentaire sur le fond et a signé un accusé de réception. « Je m'attendais à autant de signatures d'opposants», reconnaît-il. D'ici quelques jours, il remettra l'avis du collège aux deux fonctionnaires-délégués de la Région wallonne qui, à son tour, tranchera