ARLON

L'électricité éolienne mise en attente

-© EdA
Le conseil communal d'Arlon s'est prononcé contre le projet d'éolienne au lieu-dit Houwald, en attendant les résultats de l'étude de la Région.

Jeudi, au cours de la séance du conseil communal arlonais, les débats ont surtout tourné autour du projet de parc de sept éoliennes et d'une cabine de tête, conjointement mené par les communes d'Arlon et Messancy.

Sur ce qui ne devait être au départ qu'un vote de refus sur l'élargissement de voiries et chemins communaux, demandé au conseil par l'architecte provincial Frédéric Gérard, s'est révélé finalement être un vote sur le projet en tant que tel.

Une profusion de demandes de projets éoliens sur des sites très proches du lieu-dit « Houwald » (Sterpenich) est, en effet, signalé par le Conseil wallon de l'environnement pour le développement durable (CWEDD). Il serait donc préférable, selon le CWEDD, d'attendre les résultats de la réflexion globale menée actuellement par la Région wallonne à ce niveau.

Résultats des votes, le « non » l'emporte. La majorité PS/cdH s'est ainsi prononcée unanimement contre ce projet. La minorité Écolo s'est prononcée, quant à elle, favorablement, tandis que la minorité MR a préféré l'abstention.

« Il ne s'agit pas de se prononcer pour ou contre les éoliennes, a prévenu, lors des débats, le premier échevin, André Perpète. Personnellement, je m'abstiendrai de me prononcer sur ce sujet. Le problème en Wallonie, ce sont les études contradictoires qui sont en cours. Une sorte d'anarchie est en route pour les projets éoliens, pour l'instant. Une course folle au certificat vert est en route. C'est une énergie extrêmement intéressante pour avoir des subsides. Mais qui croit qu'on pourra tenir longtemps à l'avenir sur ce rythme-là ? Je ne condamne pas les éoliennes mais à ces conditions-là, pour ce projet, moi, je dis non. » Le conseiller communal Écolo, Jean-Marie Lambert s'est quant à lui exprimé favorablement sur l'idéologie liée au projet, même s'il reconnaît le problème actuel. « Pour que la technologie éolienne puisse concrètement se développer scientifiquement, il est nécessaire de développer ses installations, a-t-il expliqué. Écolo va donc laisser la porte ouverte à ce type de projets. » En clôture des débats, la conseillère Marie Neuberg (PS) s'est de son côté interrogée sur l'incidence économique réelle de ce type de projet pour le particulier. « Y a-t-il une différence sur la facture d'électricité au final ? Non, je ne pense pas », a-t-elle fait remarquer.

L'autre présentation d'importance au cours de ce conseil était celle de l'échevin de la Jeunesse, de l'Enseignement et de la Petite Enfance, Jean-Marie Triffaux, au sujet des activités organisées par le Service Jeunesse de la Ville, au cours des deux mois de vacances scolaires. Il a mis notamment en avant le succès rencontré par les plaines de jeux, l'opération pour adolescents « Été Solidaire, je suis partenaire » (subsidié par la Région wallonne) et le programme Fun Activ de la Maison des Jeunes.

Nous reviendrons plus en détail sur ces activités dans une édition de la semaine prochaine.