BRAINE-L'ALLEUD

Le plateau de la gare en miniature

-© EdA
L'Association des Modélistes Ferroviaires de Braine-l'Alleud vient de fêter ses 10 ans. Rencontre à l'occasion de leurs journées portes ouvertes.

L'Association des Modélistes Ferroviaires de Braine-l'Alleud (AMFB) organisait, ce week-end, ses sixièmes journées portes ouvertes. L'occasion de découvrir cette association qui vient tout juste de souffler ses dix bougies.

« Le club est officiellement né le 16 juin 2000, se souvient Claude Van Wageningen, président et fondateur. Un peu plus tôt dans l'année, en mars ou avril, l'Office du tourisme avait organisé une journée « train », c'est comme ça que tout a démarré. Petit à petit nous avons décidé de former une association. Au départ, nous n'étions que dix membres, aujourd'hui nous sommes trente-deux. Tous les ans nous accueillons cinq ou six nouveaux. Nous commençons d'ailleurs à nous sentir à l'étroit dans nos locaux . »

Les locaux, parlons-en, l'AMFB a déjà déménagé à plusieurs reprises. À ses débuts, le club se réunissait dans l'arrière-salle d'un café. « Par la suite, la commune nous a permis d'occuper un local au domaine du Blanc Caillou, poursuit le président, mais nous devions démonter notre matériel après chaque réunion . » Aujourd'hui, l'association a élu domicile dans des locaux situés rue Fosse au Sable, à quelques pas de la gare.

« Un peu comme Infrabel pour la SNCB »

Si l'Association des Modélistes Ferroviaires de Braine-l'Alleud fait tourner toutes les semaines des petits trains, aucune des machines n'appartient au club. « En fait, nous sommes un peu comme Infrabel pour la SNCB, sourit Jean-Marie Daivière, vice-président. Notre but est d'offrir des réseaux aux membres. Nous possédons les circuits, les membres viennent avec leurs trains pour les faire rouler. Nous avons un autre but. Comme chaque année nous avons de nouveaux membres, nous leur apprenons à jouer au petit train. Les plus anciens transmettent leur savoir-faire aux plus jeunes. Le modélisme ferroviaire est très particulier : c'est un loisir solitaire mais on ne peut pas s'empêcher de le partager entre amis . »

Et pour partager cette passion, les trente-deux membres se réunissent deux fois par semaine. « Le mardi, nous avons nos réunions de travail, souligne le vice-président. Nous commençons à 19 h 30 et parfois nous terminons à passé minuit. Le dimanche matin, nous roulons avec les trains, nous testons les réseaux . »

À propos des réseaux, l'AMFB dispose de tous les formats. « Nous disposons des trois réseaux, conclut Claude Van Wageningen. Nous avons la petite échelle, le N au 1/160 et l'échelle traditionnelle Ho au 1/87 en courant continu et en courant alternatif. Dans l'avenir nous allons développer l'échelle 1, la plus grande taille en modélisme ferroviaire, aussi appelé « trains de jardin » car les rails peuvent rester à l'extérieur. Nous commençons seulement à développer ce réseau, c'est pour ça que nous commençons à nous sentir un peu à l'étroit . »

Suivez notre page L'Avenir Brabant Wallon sur Facebook