ROUCOURT

La querelle du clocher Saint-Géry

-© EdA
Depuis que Saint-Géry a retrouvé ses cloches, la zizanie s'est installée sur la petite place qui encadre l'église de Roucourt.

Pendant plusieurs années, Saint-Géry s'est tu. Le clocher de l'église est resté désespérement muet. En 2009 les cloches se sont remises à sonner, et voilà que les habitants du quartier s'en trouvent divisés. Pour les uns, c'est une nuisance. Pour les autres, c'est un bonheur.

Les opposants, dont Xavier Homerin, estiment « que le bruit est vraiment dérangeant. Les demi-heures, les heures, l'angélus trois fois pas jour avec jusqu'à 72 coups de cloches, c'est trop.

Un vacarme qui empêche de se reposer le matin, pendant le week-end et les jours de fête. Quant à l'appel pour la messe, il est bien plus fort qu'ailleurs et fait hurler les chiens. Il conviendrait d'en diminuer le volume. » Des propos confirmés par un voisin.

De la vie dans le village Un son de cloche différent se fait entendre chez d'autres riverains qui habitent pourtant, eux aussi, au pied du clocher. Mme Deprez Tortosa est « très heureuse de ce départ en fanfare à huit heures le matin. C'est agréable, la journée qui commence en musique. Ça met de la vie dans le centre, qui en manque drôlement. Et puis ça fait partie de notre patrimoine. » Hélène Quiévy, quelques portes plus loin, pense « qu'on ne peut pas contenter tout le monde. Mais il ne faut quand même pas exagérer. L'angélus dure une bonne minute. Et les cloches sont programmées pour s'arrêter à 22 h et reprendre à 8 h. Quant à la messe, il n'y en a plus qu'une, le samedi soir, tous les quinze jours. » Une volée de 99 secondes Après vérification, les trois petites volées de trois coups de l'angélus, qui suivent les douze coups de midi, durent, chacune, trois secondes et sont espacées de quinze secondes.

La grande volée débute à 12 h 01 min 51 sec et stoppe à 12 h 03 min 30 sec.

Soit 99 secondes pour une septantaine de coups.