BRUGELETTE

Kevin est renvoyé de son école

-© EdA
Fin mai, l'école communale décidait de renvoyer provisoirement Kevin, élève de 2e année. Aujourd'hui, ce renvoi est définitif.

Mardi soir, le collège communal s'est réuni pour prendre une décision concernant le renvoi de Kevin De Blomme, 8 ans. Fin mai, la commune décide de renvoyer provisoirement le garçon de l'école, suite à une altercation avec un professeur et d'autres faits de violents constatés depuis octobre 2009.

« Après avoir bien réfléchi et analysé toutes les solutions possibles avec le centre PMS et l'école, nous avons décidé d'exclure définitivement Kevin De Blomme de l'école communale », déclare André Desmarlières, bourgmestre. « L'attitude des parents qui ont voulu, selon leurs termes, "médiatiser et politiser "cette affaire, et qui à aucun moment n'ont voulu entendre et accepter la relation des faits inacceptables commis par leur enfant, a contribué à détériorer une situation déjà particulièrement problématique », précise le communiqué de presse transmis par la Commune mercredi matin.

Contactés par nos soins, les parents de Kevin De Blomme ne souhaitent pour l'instant pas réagir à cette annonce, non à cause de la décision du collège, mais tout simplement parce qu'ils n'ont pas encore été avertis de cette décision. «

Nous sommes outrés que la presse soit avertie avant nous des conclusions du collège, confient les parents. Vu que nous n'avons reçu ni coup de fil, ni courrier, nous ne pouvons encore nous prononcer sur ce que nous comptons faire pour Kevin. »

Dans son communiqué, le collège précise qu'il sera possible pour Kevin de passer ses examens, mais en dehors de l'enceinte de l'école communale. « L'enfant pourra par exemple réaliser les épreuves dans les locaux de la commune . Ses copies seraient alors corrigées par d'autres acteurs éducatifs que les enseignants de l'école communale », précise le bourgmestre.

Pour la famille De Blomme, il y aurait une deuxième solution : intégrer Kevin dans un nouvel établissement scolaire. L'élève doit rejoindre l'école Saint-Joseph de Chièvres en septembre prochain, mais il se pourrait que l'enfant y entre plus tôt que prévu. Les parents de Kevin recontacteront dans les prochains jours le directeur de l'école chièvroise.

Au sujet de l'altercation entre l'instituteur et Kevin, les parents maintiennent que leur fils a porté un coup à son professeur uniquement pour se défendre car l'adulte l'a bousculé d'une façon violente. Une plainte a été déposée par la famille De Blomme.

Concernant le fait que la presse ait été avertie de la décision du collège avant la famille De Blomme, André Desmarlières explique : « Nous avons envoyé un communiqué à l'ensemble de la presse par mail. Les parents de Kevin De Blomme seront bien sûr prévenus. Un courrier leur a été envoyé, par recommandé, ce mercredi matin, ce qui explique pourquoi ils ne sont pas encore au courant. » L.G.