PIETRAIN

Le porc Piétrain au centre des débats au Parlement

-(photo EdA)
Le député Léon Walry a interpellé , au Parlement wallon, le ministre de l'Agriculture sur l'avenir du porc Piétrain.

L'avenir du Piétrain est en péril. C'est ainsi que nous titrions un papier sur l'avenir de cette race brabançonne dans notre édition du 10 novembre dernier. Nous n'avons, bien évidemment pas, la prétention d'écrire que c'est cet article qui a poussé le député Léon Walry a interpellé lundi en séance du Parlement wallon, le ministre en charge de l'Agriculture, à savoir Benoît Lutgen. Car finalement l'importance n'est pas de savoir d'où cela vient, et encore moins de s'attribuer la paternité de la race (confer notre édition du 14 novembre) ou d'une interpellation, mais plutôt de s'inquiéter de l'avenir d'un des fleurons du Brabant wallon...

Ainsi le député socialiste a interrogé le ministre sur les mesures spécifiques à proposer aux exploitations du secteur porcin. « Ne devrait-on pas lancer une campagne de promotion spécifique mettant en avant les qualités spécifiques de ces porcs ? », s'est notamment interrogé Léon Walry.

Dans sa réponse, le ministre Lutgen a rappelé que « la Région wallonne subsidie chaque année l'Association wallonne des Éleveurs de Porcs qui emploie trois personnes chargées de la tenue des livres généalogiques, des mesures de productivité et de la gestion d'une station de testage des verrats Piétrain sur leur descendance. Malgré cela, le nombre d'éleveurs diminue. Face à de grosses firmes qui contrôlent la filière, les petits producteurs indépendants sont de peu de poids et leur petite taille les empêche de viser le marché de l'exportation génétique. » Par ailleurs, le ministre reconnaît « que d'un point de vue du soutien à la sélection du Piétrain, la Région wallonne lui semble être au maximum de ses possibilités. » Mais Benoît Lutgen s'est dit prêt à rencontrer les éleveurs « pour voir comment valoriser le patrimoine génétique, la qualité en exportation en ce qui concerne l'insémination. Comme le Piétrain intervient quasi exclusivement en croisement, sa viande est rarement mise en tant que telle à la disposition du consommateur, une promotion spécifique aurait une portée négligeable. Le porc Piétrain a pourtant un bel avenir devant lui par son utilisation précisément en croisement de manière quasi généralisée. »

Suivez notre page L'Avenir Brabant Wallon sur Facebook