THEUX

Theux : les futurs papes du gavage de canards

Stéphanie et Pascal De Paepe entament dès demain le gavage de canards à Theux. L'exploitation de la ferme aux plumes tourne, elle, depuis début mai.

Ils en rêvaient depuis cinq ans. Depuis un retour de vacances gastronomiques dans le sud de la France. Aujourd'hui, le rêve est devenu réalité. Là, au pied du Turhon. Dans un havre de paix. Au milieu des bois. Une grande étendue verte d'un hectare et une maison de pierre du pays qui donne un cachet supplémentaire. Stéphanie De Paepe, theutoise pure souche et Pascal, son mari, originaire de Bruxelles, tous deux traducteurs de formation, y élèvent des canards dans le seul but de les gaver et de proposer en mets le produit de leur élevage.

Un projet qui a mis du temps à prendre réellement forme. « Il a d'abord fallu trouver l'endroit idéal, explique Stéphanie. Nous cherchions un lieu isolé. » Et, ils sont tombés sur cette bâtisse située à la sortie de Spixhe un peu par hasard. « Il n'y avait aucune pancarte. C'est via les notaires, il y a 18 mois, que nous avons découvert que cette habitation était à vendre, poursuit Pascal. Mais, nous n'avons vraiment pu investir les lieux qu'en mars dernier. » Et depuis, ils ont mis les bouchées doubles pour transformer, en partie, la maison en restaurant « en y réalisant une cuisine aux normes et c'est d'ailleurs le plus gros investissement que nous avons dû faire », admet le maître de la ferme aux plumes.

Car dès la semaine prochaine, l'établissement sera ouvert. Il faut donc se dépêcher. D'autant qu'aucun canard n'a encore été gavé jusqu'à présent. Plus pour longtemps puisque la grande première, c'est pour ce mercredi. Le couple theutois est heureux. Il s'active. Le projet a enfin pris vie.