SAINT-LEGER

La roue du Fourneau David placée

La roue hydraulique du Fourneau David a pris ses pénates à l'entrée de Saint-Léger, près du site des anciennes usines Dominicy.

Impr essionnante cette roue de 12 tonnes, une roue et ses engrenages arrimés sur la remorque d'une grue de 250 tonnes. Un impressionnant « attelage » garé hier matin à la sortie de Saint-Léger, le long de la route d'Arlon, à hauteur des anciennes usines Dominicy (aujourd'hui Varodem). Encadrée par des véhicules de police, la roue attend qu'on installe sa base dans le trou tout fraîchement creusé dans la pelouse jouxtant le Ton. Didier Depienne, le chef des travaux de Saint-Léger, explique : « Cette roue hydraulique vient d'être extraite du site sidérurgique du Fourneau David de Châtillon où elle a été installée dans la seconde moitié du XIXe siècle pour produire de l'électricité. » La voie de la sidérurgie Il y a du monde autour de la grue. Des voisins, des curieux mais surtout des personnes directement intéressées. Parmi celles-ci, Ludvine Hissette chargée depuis quelques mois d'un projet patrimonial sidérurgique. Présente aussi, Francine Lefèvre, du Cercle de Recherche et d'Histoire qui vient tout juste de signer une très belle brochure sur Châtillon. Et naturellement, Alain Rongvaux, le maire, pour l'occasion porte-parole de Philippe Lempereur, échevin en charge du projet.

« Une fois en place, la roue sera stabilisée par deux socles, explique-t-il. L'endroit sera fleuri et surtout un panneau didactique expliquera la présence de ce symbole du remarquable patrimoine sidérurgique de la commune. » C'est qu'à quelques encablures de la route, un Ravel conduit piétons et cyclistes jusqu'à Châtillon en longeant les sites des fourneaux, fosses d'extraction de minerai et aires de fauldes.

Bref, cette roue est en fait le point de départ de toute une démarche touristico-patrimoniale à construire et à peaufiner.

Cela dit, les grutiers ont été précis tout comme Yves Lejeune aux commandes du « tractopelle » communal. La roue est en place. Son installation définitive peut débuter.VDE

Suivez notre page L'Avenir Luxembourg sur Facebook