On ne s'improvise pas aquarelliste

L’aquarelle n’est plus un art consommé par des dames à chapeau posant leur chevalet dans la nature et peignant des fleurs naïves. Comme en témoigne cette oeuvre sensuelle de Stéphane Heurion. (photo EdA)

Les aquarelles reviennent en force en leur capitale européenne, à l'arsenal de Namur. Près de 500 oeuvres. La crème des crèmes, à admirer jusqu'au 17 mai.