BERTRIX

10 e chapitre pour les Scailtons

La confrérie des Scailtons de Bertrix vient de tenir son 10 e chapitre en présence d'une quarantaine de confréries.

Les Scailtons de Bertrix veulent perpétuer le souvenir de tous ces mineurs des anciennes ardoisières de schiste de la vallée de l'Aise. Et lors de chacun de leurs chapitres, lampe et marteau de mineur sont présents pour le rappeler à tous leurs invités. Au moment des intronisations, le Grand Maître de la Fosse, Jean-Pierre Echterbille, adoube les nouveaux intronisés en ces mots : «Par sainte Barbe, notre patronne, je vous fais faugeleux d'honneur de la confrérie des Scailtons de Bertrix.»

Et chacun des intronisés goûte aux produits défendus par la confrérie : le pôsté (tarte aux pommes recouverte) et la Morépire (bière ambrée). Jurant ensuite, main droite levée, de défendre ces produits partout où ils iront.

Un bon coup de Gourdin

À Bertrix, lors du chapitre de la confrérie, en dehors des festivités d'intronisation des membres, il est un moment privilégié que chacun attend avec délectation. Celui où Yves Gourdin, historien local et membre de la confrérie, prend la parole face aux représentants des confréries invitées.

Le verbe haut, c'est l'occasion pour le conteur local de rappeler la légende qui a conduit au surnom de «Baudets» porté par les Bertrigeois. L'histoire d'un chasseur local, fier d'avoir tiré un lièvre aux oreilles de grande de taille. Il fut la risée de tous qui s'aperçurent qu'en réalité, il s'agissait d'un baudet !

Yves Gourdin rappelle aussi la signification des trois fers sur le drapeau bertrigeois. «C'est le refus obstiné des trois mayeurs de l'époque de payer la dîme au représentant de l'impératrice Marie-Thèrèse sous la domination autrichienne», note-t-il.

Mais l'intervention d'Yves Gourdin ne serait pas complète si l'amoureux du dialecte wallon n'y allait pas de son coup d'humour lors d'une histoire à faire verser des larmes de joie parmi le public et parfois une fausse honte naïvement dissimulée de ses confrères. Cette fois encore, les ennuis intestinaux de «la Coralie» ont permis un bon moment de détente.

Nouveaux membres et intronisés

La confrérie des Scailtons de Bertrix a accueilli lors de ce 10e chapitre trois nouveaux confrères... ou consoeurs : Michèle Chenot, Christelle Noël et Danièle Déom. Ces trois nouveaux membres ont revêtu l'habit vert et rouge, couleurs de la ville de Bertrix.

Comme de coutume, la confrérie des Scailtons a mis à l'honneur quatre personnalités locales qui ont reçu diplôme et médaille de schiste : Michel Hardy (échevin des travaux), Stéphane Denay (artisan menuisier), Luc Wauthier (responsable de Coeurs Chauds) et Danièle Legrand (enseignante).