LEUZE-EN-HAINAUT

Éoliennes : union des forces vives

Les opposants aux projets éoliens leuzois se sont réunis ce samedi avec l'aide de Vent de Raison et des autres comités de la région.

Pour les opposants aux projets éoliens leuzois, il est grand temps d'agir. Au milieu de l'enquête publique à ce propos, «Éoliennes à tout prix?» a décidé de s'entourer de Vent de Raison et des forces vives de la région pour interpeller Monsieur Rudy Demotte, Ministre-Président de la Région wallonne.

Avec l'appui de «Vent de raison», plate-forme régionale wallonne regroupant les comités de défense et associations de protection du patrimoine, les leuzois et leurs voisins dénoncent le développement anarchique des centrales éoliennes en Région wallonne. Ils demandent alors au Premier wallon, de décréter un moratoire sur l'installation des parcs éoliens. «Notre inquiétude est motivée par les incohérences techniques, économiques et environnementales de la politique éolienne poursuivie aveuglément au nom du gouvernement wallon en application de dispositifs légaux et de procédures administratives qui sont inacceptables. L'efficacité énergétique de ce dispositif (- de 25 %) est mauvaise par rapport à celle d'un dispositif éolien en mer (+ de 80 %)», écrivent les deux associations à Monsieur Demotte.

Pour tous ces opposants réunis, une chose est claire, il faut arrêter de «bricoler» avec la politique éolienne. Il faut mettre sur pied un plan d'ensemble et une réflexion globale à ce sujet.

«Notre principal souci est un souci d'information», explique Patrice d'Oultremont, président de l'association leuzoise. «Chacun y va de son point de vue, de sa justification, mais il faut voir ces projets dans leur globalité. L'éolien à terre dans notre pays est un mauvais choix économique. »

On ne peut pas dire qu'«Éoliennes à tout prix?» soit pour autant contre ce type d'énergie renouvelable. «Nous en arrivons à devoir produire un message paradoxal. Nous sommes en faveur de l'énergie éolienne, mais pas n'importe où, ni n'importe comment!»

Pour que chacun se rende compte de l'impact qu'auront les 25 éoliennes (12 pour le projet WindVision à Tourpes et 13 pour Ideta sur le site industriel de Leuze-Europe) sur le paysage leuzois, «Éoliennes à tout prix?» a mis les petits plats dans les grands. Photomontages animés, projection de photographies de sites existants et autres photomontages fixes ne sont qu'un avant-goût de la démonstration grandeur nature offerte par l'association. Les membres ont en effet décidé d'envoyer dans les airs un ballon rouge. «Il est difficile de se rendre compte de ce que représentent 150 mètres de hauteur. Nous avons voulu faire un geste symbolique pour que chacun puisse voir jusqu'où culmineront les éoliennes qui sont prévues chez nous.»

Pour tous, le petit ballon rouge à 150 mètres est plutôt plaisant à observer. Il n'en sera pas de même avec les «monstres d'acier»...

«Pour nous, la situation s'empire sans que les gens s'en rendent compte», constate Luc Rivet, représentant de Vent de Raison. «Le problème, c'est la masse des projets en cours. Aujourd'hui, chacun voit le problème dans son coin, mais quand tout sera sorti de terre, on verra réellement l'impact de l'éolien en Région wallonne. Mais, à ce moment-là, il sera trop tard!»

Suivez notre page L'Avenir Wallonie Picarde sur Facebook