Bxl-Les maisons remarquables du quartier du Béguinage sont protégées

Le gouvernement bruxellois a pris jeudi plusieurs mesures de protection des immeubles les plus remarquables du quartier du Béguinage, au coeur de la capitale. Toutes les dispositions adoptées portent sur un ensemble de style néoclassique formant deux îlots triangulaires situés face à l'entrée de l'hospice.

Celles-ci s'ajoutent au classement antérieur de l'église Saint-Jean Baptiste du Béguinage, de l'hospice Pachéco, des jardins de l'Hospice et de la place qui le devance, ainsi que des maisons 15 et 17 de la rue du Béguinage.

L'équipe Picqué a classé définitivement comme ensemble la façade à rue et la toiture de la maison sise 22 rue du Grand Hospice, ainsi que les façades (à rue, arrière et latérales) et les toitures des maisons sises rue du Grand Hospice 6 à 20, rue de l'Infirmerie 1 à 7 et 2 à 8, et rue du Béguinage 5 à 13, et enfin la totalité de la maison sise rue Marcq 7 à Bruxelles.

Ces classements ont été demandés par les propriétaires respectifs de ces immeubles.

Les édifices ont été conçus par l'architecte de l'hospice Pachéco, Henri Louis François Partoes entre 1822 et 1829 pour former un ensemble qui s'étend à l'emplacement de l'ancien quartier du béguinage. Celui-ci est délimité par les rues de Laeken, du Canal, les quais à la Houille et au Bois à brûler, ainsi que la place du Samedi.

Selon le Secrétaire d'Etat bruxellois en charge des Monuments et des Sites, Emir Kir, l'architecture de l'ensemble protégé illustre les principes néoclassiques de la période hollandaise qui ont régné au début du XIXe siècle en région bruxelloise, avant l'indépendance nationale. Le style fait preuve d'une simplification extrême.

Les maisons protégées jeudi ont été restaurées à plusieurs reprises en 1958, 1980 et 1995, mais les façades présentent encore de nombreux éléments d'origine, dont les pierres de Gobertange et les pierres bleues de façade, ainsi que la majorité des portes d'entrée en bois.

Certaines maisons ont conservé leurs principales structures d'origine qui correspondent à d'anciennes maisons de béguines ensuite rhabillées d'une façade néoclassique par l'architecte Partoes.