La chambre du conseil reporte l'affaire Chodiev au 10 juin

La chambre du conseil de Bruxelles a reporté mardi le traitement de l'affaire Chodiev au 10 juin prochain, a-t-on appris auprès du parquet de Bruxelles.

Le Belge d'origine kazakhe Patokh Chodiev, considéré comme l'un des Belges les plus riches, ainsi que deux de ses partenaires d'affaires, Alijan Ibragimov et Alexander Mashkevitch, sont soupçonnés par le parquet de blanchiment, faux en écriture, usage de faux et participation à une organisation criminelle. Le parquet de Bruxelles va requérir le renvoi de sept personnes inculpées dans ce dossier devant le tribunal correctionnel.

Chodiev et Ibragimov, d'origine kazakhe, ont tous deux obtenu la naturalisation belge.

A la fin des années 90, Chodiev était consultant du groupe énergétique Tractebel lorsque ce dernier s'est retrouvé au centre d'un scandale de corruption au Kazakhstan. Dans le cadre de la reprise d'un pipeline de gaz dans ce pays d'Asie centrale, le groupe aurait versé au moins 70 millions d'euros de commissions occultes. L'argent aurait été remis, entre autres, à Chodiev, Ibragimov et Mashkevitch.

La justice bruxelloise estime qu'une partie de cet argent a été blanchi en Belgique par les trois hommes, notamment via l'achat de villas luxueuses. Chodiev aurait ainsi acquis une maison à Waterloo tandis qu'Ibragimov aurait acheté, il y a 10 ans, une imposante villa à Braine-l'Alleud, ancienne propriété d'un général britannique auprès de l'Otan.

Suivez notre page L'Avenir Brabant Wallon sur Facebook