HERSEAUX-PLACE

Qu'est-ce qu'un cantou ?

Un cantou est une unité réservée aux personnes atteintes d'Alzheimer. Petite découverte des services accessibles pour les résidents.

Les cantous ne sont pas tellement connus dans nos régions. Les personnes atteintes de démence y reçoivent des soins et des services adaptés à leur maladie.

Le home Saint-Joseph, situé à Herseaux-Place, compte quatre cantous, répondant au nom de Lavandou, Camargue, Côté Jardin et Petite Provence.

Chaque unité peut accueillir 15 personnes. L'ouverture officielle du site cantou a eu lieu en mars 2003 et un après-midi anniversaire a été organisé, le 16avril dernier, pour les résidents, leurs familles et les familles des anciens résidents. Les familles occupent d'ailleurs une place très importante pour les personnes âgées.

«Elle joue un rôle irremplaçable, par sa présence et son soutien», confirme Sophie Mortier, directrice nursing.

«C'est essentiel pour l'intégration de la personne. Lors de certaines activités, les familles sont invitées, par exemple lors d'excursions, de spectacles, de fêtes ou d'après-midi récréatifs».

Mais pourquoi avoir créé ce site?

«Il y avait une forte population atteinte de la maladie d'Alzheimer au home Saint-Joseph. Mon prédécesseur, Wim Vellemans, était très intéressé par ce concept de cantou. C'est pourquoi, il a voulu en créé un au sein du nursing. Aujourd'hui nous pouvons constater que c'était la bonne voie à suivre».

Un espace de vie tout étudié

L'agencement de l'espace de vie a été mûrement réfléchi. Tous les couloirs menant aux différentes chambres sont reliés à la pièce principale.

«En effet, la vie commune s'organise autour de cette salle de séjour, vaste et polyvalente, dans laquelle se déroule la plupart des activités. Mais chaque résident a sa chambre, son espace personnel. L'objectif est de réussir à concevoir un environnement ordonné, stable et sécurisant sans être monotone, impersonnel et sécuritaire.

L'environnement doit pouvoir compenser, si possible, les problèmes d'orientation, de pertes de mémoire, de pertes de capacités au niveau social et de détérioration de l'estime de soi, typiquement associés à cette population.»

Le personnel soignant est composé d'infirmières, d'une ergothérapeute, d'une animatrice et d'un kiné. Diverses activités sont proposées pour ces personnes en perte de repères comme l'explique toujours Sophie Mortier:

«Ces activités sont adaptées au degré de dépendance des résidents. Chaque cantou a évolué de manière différente. Au Lavandou, par exemple, quasiment aucune activité n'a été organisée durant un an car le degré de dépendance à la maladie était trop élevé. Ce qui n'est désormais plus le cas.»

La salle «Snoezelen»

À noter que parmi les activités proposées aux résidents, une se déroule individuellement dans une salle appelée «Snoezelen».

«Cette pièce permet de stimuler les 5 sens grâce à des jeux de lumières, au toucher de divers objets notamment. Les résidents peuvent également écouter de la musique en toute décontraction», conclut notre interlocutrice.