Inquiétude, doléances, pétition : la majorité de la population abaronnaise paraît tourner le dos aux éoliennes. Du moins telles qu'elles sont prévues.