Verviers - Tribunal des référés

Le livre de Karima reste en rayon

Mardi, le tribunal des référés a rendu un avis en faveur de Karima. Non, son livre «Insoumise et dévoilée» ne sera pas retiré de la vente.

À la lecture du livre de Karima, sa famille avait demandé le retrait de l'ouvrage de la vente. Dans celui-ci, elle retrace son combat pour s'extirper de la dictature familiale qui lui était imposée.

Pour les membres de sa famille, le livre comportait des passages qui portaient atteinte à leur vie privée. Ses parents et sa soeur avaient alors intenté une action en justice pour suspendre la vente du récit afin de retirer les passages en question.

Mardi, le tribunal des référés de Verviers en a décidé autrement: «Insoumise et dévoilée» restera en librairie. Le tribunal a pris en compte le caractère d'urgence et a déclaré l'action recevable mais non fondée. Le jugement relève que le récit est le témoignage d'une vie entière et pas uniquement centré sur la vie de famille. Le tribunal souligne aussi que les termes utilisés par l'auteure n'ont pas pour volonté de porter atteinte aux droits des demandeurs et qu'il ne s'agit nullement d'un acte accusatoire dirigé contre sa propre famille.

Pour Karima, cette décision judiciaire est tout simplement un soulagement. «C'est une victoire non pas pour moi mais pour toutes les filles qui subissent ce que j'ai vécu. Grâce à ce jugement, la justice belge n'a pas étouffé ma parole. Toutes les personnes qui ont crié que je mentais ont bien vu que j'avais des preuves. Mon récit a été prouvé, on sait enfin que je ne suis pas une menteuse. Maintenant, je vais continuer mon combat. J'ai pu m'en sortir mais ce n'est pas le cas d'autres jeunes filles. Je vais continuer à travailler sur un second ouvrage et je voudrais aussi m'investir sur le terrain dans les écoles et les associations pour témoigner de mon expérience et pour éveiller les consciences. Je me battrais jusqu'à mon dernier souffle.»

La décision du tribunal a également été saluée par l'éditeur du livre, par l'association «Ni putes ni soumises» ainsi que par Didier Donfut, le ministre de l'Égalité des Chances. Dans un communiqué, il a fait savoir qu'il «réaffirmait sa solidarité avec toutes celles et ceux qui se battent pour la reconnaissance des droits et des spécificités de chacun.»

Le livre de Karima s'est actuellement vendu à 1500 exemplaires.